Alors qu’il y a un peu plus d’un mois, le groupe Fiat et Sergio Marchionne avaient officiellement démenti le souhait de déménager le siège du groupe aux USA en affirmant que le coeur de l’entreprise resterait en Italie mais c’était oublier les si et seulement si les conditions industrielles, financières et sociales étaient réunies en Italie.

Ainsi dans les propos d’un proche du dossier parus ce matin et relayé par l’agence Reuters, on a appris que l’Administrateur délégué était entrain de mettre en place les bases de la fusion des entreprises Chrysler et Fiat et que dans le cadre de cette fusion le siège du nouveau groupe serait probablement installé aux USA … du coté de Détroit !

Comme le souligne Richard Palmer, directeur financier de Chrysler, si la fusion se met effectivement en place d’ici deux à trois années environ et si le groupe a, comme cela semble être le cas, l’ambition de devenir un acteur mondial du marché automobile, il serait souhaitable que Sergio Marchionne transfert le siège de Turin ( Lingotto ) au Michigan. Le site italien d’Autoblog  ajoute même les propos d’un professeur d’histoire et spécialiste de Fiat qui dit que le futur groupe ne doit pas se comporter comme l’Alliance Renault-Nissan qui n’a que de mise en commun que la valorisation boursière mais qu’il doit bien y avoir une seule direction générale, à Détroit, et des direction régionales qui seront là pour mettre en place les choix de l’administrateur et de ses conseillers. Une direction générale aux USA, une direction pour l’Amérique, une pour l’Europe à Turin et une pour l’Inde-Asie.

Pas sur que cela satisfasse les italiens ou les amateurs d’italiennes mais semble bien être le choix ( ou le rêve ? ) de Marchionne et il fera le nécessaire pour y parvenir. Les démentis n’engageant que ceux qui les écoutent et permettant à Marchionne de faire de la « politique » en gagnant du temps tout en apaisant les esprits.

 

Via Reuters, LaStampa, Autoblog.