Voilà, c’est fait , c’est officiellement signé entre le groupe Fiat et l’état italien. Un accord vient d’être mis en place ( par téléphone ) afin que Maserati produise deux de ses futurs modèles dans l’usine ex-Bertone de Gruscliasco.

Fiat Group par la voix de son administrateur délégué vient de confirmer qu’il va investir quelques 550 millions d’euros dans l’usine de Grugliasco afin d’y produire d’ici à la fin d’année 2012 le futur SUV Maserati et celle qu’on appelle encore Baby Maserati ou Piccolo Quattroporte.

Les nouvelles sont moins souriantes pour le site de Mirafiori car on ne sait toujours rien au sujet de la futur production d’un SUV pour Alfa Romeo et pour Jeep car à la direction de Fiat on met en avant une parité Euro/dollar pas très favorable. Ainsi le groupe italien relance une étude d’évaluation de l’intéret et de la viabilité de la production sur le grand site historique turinois. Un peu d’inquiétude aussi chez les salariés car le ministre du travail italien, M.Sacconi, semble avoir accordé à S.Marchionne la possibilité de mettre en place ses propres contrats de travail ( cf Mirafiori et Pomigliano d’Arco dès janvier 2012 ) dans tous les sites italiens du groupes.

John Elkann a aussi annoncé qu’il était indispensable pour Fiat d’investir en Italie et de souligner que même les syndicats non signataires des nouveaux accords Marchionne pourraient être représentés sur les sites où ils ont refusé les accords. Du chaud et froid en fait, une ambiance à l’italienne peut être accentuée par une fin de règne difficile annoncée pour Berlusconi et une conjoncture financière, économique et sociale très difficile pour l’Italie. Reste maintenant à attendre les nouveautés du groupe Fiat du moment qui ne sauraient tarder à savoir, la Panda, le SUV Maserati, la F458 Italia Spider, l’Alfa 4C et sans parler sans parler des vedettes américaines de Lancia.

Via LaRepubblica, Quattroruote.