… Des informations et des nouveautés bien sur ! Décidément Sergio Marchionne est un des très bons metteurs en scène de la vie automobile mondiale, à chaque jour ou au pire à chaque semaine son information, son annonce, son plan, son démenti, sa nouveauté, sa menace et bien sur son pull bleu marine. cesoir je vous propose un petit point sur l’actualité du groupe Fiat de ses derniers jours qui viendra compléter l’information Fiat 500X de ce matin.

Aussi je vous propose un petit topo pour chaque information comme cela pourra choisir l’annonce qui l’intéresse.

Fiat France a depuis ce mercredi 4 juillet un nouveau directeur. Il s’agit de Maurizio Zuares qui succède à Christophe Bertoncini qui quitte ses fonctions mais reste dans le groupe Fiat en devenant responsable des activités Fleet et Véhicules d’Occasion pour la zone EMEA. C’est donc avec plaisir que Fiat France accueille de nouveau un italien à sa tête. M.Zuares est agé de 48 ans, diplomé d’école de commerce et il est dans le groupe Fiat depuis 13 ans. Il a plus particulièrement été directeur commercial Alfa Romeo dès 2009 puis il a eu en charge toutes les marques du groupe au Japon et sur certains marchés marchés européens comme ceux de :

-L’ Autriche, la Belgique, la Hollande, le Danemark, la Grèce, la Suisse, La Slovaquie, la République Tchèque, la Hongrie et l’Espagne depuis l’an passé.

Il aura la rude tache de relancer les toutes les marques du groupe Fia sur la marché français où le groupe italien est à la peine depuis longtemps. La tache s’annonce ardue et on ne peut que lui souhaiter bonne chance car ce n’est pas gagné !

C’est parti pour la Fiat 500L puisqu’en parallèle de la présentation officielle du nouveau ludospace de Fiat destiné à prendre la succession de la Fiat Idea mais aussi du Multipla avec la 500XL l’an prochain, la commercialisation de cette nouvelle auto a commencé en Italie mais aussi dans bon nombre de pays de l’Union Européenne dont la France. Nous en reparlerons en détail avant la fin de semaine avec les spécifications, les photos et les vidéos. Sachez néanmoins qu’elle sera proposée avec 3 moteurs :

L4 1.4 L 16V 95 ch / L2 0.9 L 105 ch / L4 1.3 L JTD 85 ch

La voiture est disponible en 4 niveaux de finition, 11 coloris, avec des tas d’accessoires et d’options de personnalisation dont une grande nouveauté, la machine à café Lavazza, c’est super fun mais est ce bien nécessaire dans une voiture ! Les livraisons commenceront au mois d’octobre et on sait qu’en Italie la tarification début à 15.500€. A revoir très vite.

Au Lingotto on est inquiet pour le lendemain et notamment pour l’évolution du marché automobile italien mais aussi européen où Fiat est en forte baisse avec avec les marques Fiat, Alfa Romeo et Maserati et la hausse de Lancia grâce aux bonnes ventes de l’Ypsilon ne peut compenser la baisse générale. Il faut aussi reconnaitre que Lancia partait de tellement bas … Aussi pour faire face à cette difficile situation et à la surcapacité production du groupe italien, Sergio Marchionne semble avoir choisi l’attaque pour se défendre et défendre le groupe industriel et il a déclaré ce jour au Corriere della Sera : “Si les capacités actuelles d’absorption en Europe restent les mêmes pendant les prochains 24 à 36 mois, il y aura alors un établissement de trop en Italie. Si nous réussissons à orienter la capacité productive vers les USA, le problème disparaîtra alors. Mais nous avons besoin de tranquillité pour produire en Italie” ce qui sous entend que les italiens vont devoir subir , ne pas la “ramener” s’il ne veulent pas péricliter à moyen termeAinsi on sait donc assez clairement que l’administrateur délégué songe clairement à fermer une usine italienne en plus de celle de Termini Imerese. Le CEO du groupe italo-américain de poursuivre   et d’annoncer qu’il ne fera des investissements dans la péninsule que si le marché le demande. Ce n’est donc pas demain que l’on va voir évoluer Fiat et ses marques en Italie au point de se demander quels sont les desseins réels pour Alfa Romeo et Maserati. La seule issue selon Sergio Marchionne est de parvenir à utiliser les capacités industrielles italiennes pour fabriquer des véhicules destinés à être exportés vers les Etats-Unis, le Mexique ou le Canada. Ce sera le cas avec la 500L dès le début de l’année 2013. Ce discours qui hésite en alarmisme et menace est en partie destiné a mettre la pression sur le gouvernement italien afin qu’il participe en mettant la main à la poche afin d’apporter quelques gros financements destinés à mettre en place en Italie la production de voiture pour les marques US du groupe. Ce n’est pas chose gagnée quand on connait la situation financière actuelle de l’état italien et en cas de réponse négative, ce sera la porte ouverte à une ou des fermetures d’usine en Italie et à des plans sociaux.

Et pendant ce temps là tout va bien du coté des USA et des marques du groupe Chrysler comme le confirme les derniers chiffres (Merci à mon ami François du site Autosamericaines !) qui montre de belles progressions aux Etats Unis pour l’ensembles des marques. Chrysler LLC continue donc mois après mois, année après année sa progression au delà de 20% (depuis 24 mois), ainsi pour juin 2012 aux USA, grâce à ses 144.811 véhicules livrés, le groupe a fait son meilleur mois de juin depuis 5 ans et la progression globale des 4 marques est supérieure à 20%.

– Fiat : 4.004 exemplaires de la 500.

– Chrysler :  +63% soit 26.863 exemplaires vendus (meilleur mois de juin depuis 2008)

– Jeep :  +23% soit 44.519 unités vendues (meilleur mois de juin depuis 2007 et meilleur mois depuis 7 ans pour le Gd Cherokee)

– Ram : +11% et 25.110 unités vendues soit le meilleur résultat pour un mois de juin depuis 2007

– Dodge : +2% 44.315 exemplaires vendus et meilleur mois de juin depuis 2007.

A la vue des ces résultats, on comprend la position de Sergio Marchionne qui a remis Chrysler Group sur les rails du succès commercial et des bénéfices. Aussi l’administrateur délégué a fait savoir mardi qu’il voulait désormais racheter 3.3% de plus du capital de la filiale US du groupe. Pour cela, Fiat a la volonté de racheter 3,3% du capital détenus par le fonds de pension Veba qui appartient à l’UAW. Cette situation  permettrait à Fiat de  grimper de 58.5%  à 61,8% du capital du constructeur américain. Dans un communiqué officiel, la groupe italien précise : “Fiat a communiqué à Veba la volonté d’exercer l’option d’acheter une part de la participation détenue par Veba dans Chrysler. Cette décision concerne la première tranche du capital de Chrysler objet de l’option et se réfère à environ 3,3% du capital de Chrysler. Le prix à payer pour cette partie du capital sera fixé en vertu des accords précédents et selon des critères précis.”  La finalisation de cet accord de rachat de 3.3% du capital de Chrysler est attendue dans les prochaines semaines explique t-on chez Fiat. Le groupe Fiat SpA dispose aussi d’une option qui lui permet de  racheter les 40% de participation de Veba dans le capital de Chrysler d’ici à 4 ans c’est à dire au 30 juin 2016. Reste que pour les 3.3% qui seront rachetés dans quelques semaines, on ne connait ni le prix ni les conditions de la transaction.

Chez Alfa Romeo, après les évolutions de la Giulietta et l’arrivée de nouveaux packs, c’est au tour de la MiTo d’évoluer un peu dans sa gamme avec enfin l’arrivée de la version à moteur L2 sur la petite milanaise. Annoncée depuis déjà quelques mois cette nouvelle version arrive enfin en concession et dans le garage des alfistes amateurs de downsizing et de L2. Déjà proposé sous les capots des Fiat Panda et 500 ou celui de la petite Lancia Ypsilon, le L2 0.9 L TwinAir turbocompressé  est maintenant disponible sur la Mito. Il est proposé dans sa version 85 ch à 5 500 trs/min, 140 Nm entre 2000 trs et 3000 trs qui permet une Vmax de 172 km/h et le 0 à 100 km/h en 12.5 secondes . La consommation mixte est de 4.2 L/100 km et les émissions de CO2 sont limitées à 98 g/km. Ces valeurs sont nettement meilleures que celles du moteur 1.4 L MPI 70 ou 78 ch et elles se rapprochent de celle de la MiTo propulsée par le moteur 1.3 JTDM 85. La MiTo 0.9 L sera disponible avec la seule finition Distinctive au prix de 17 500 €.

L’autre nouveau MiTo est l’arrivée du Pack Quadrifoglio Sportiva sur le niveau de finition Exclusive. Ce pack remplace le Pack Sport 18 sur cette version (le Pack Sport 17 reste au catalogue pour toutes les autres finitions concernées) et il est composé des éléments de suivants :

– Jantes alu 18 pouces (modèle Design QV), pare choc arrière sport, becquet de hayon, cercles des phares et feux chrome satiné, poignées de portes et coques de rétroviseurs chrome satiné, logos QV Sportiva,

– Seuils de portes QV, instrumentation “type” Sport, badge QV Sportiva, finition sombre avec planche de bord Nero Competizione, volant en cuir avec surpiqures contrastées vertes.

Le pack Quadrifoglio Verde Sportiva vous sera facturé 1350€ soit exactement le même prix que le pack Sport 18 et il est d’ores et déjà proposé à la vente tout comme la MiTo 85 ch.

La dernière info a quelques jours et concerne l’offre de service (ou la recherche d’un partenaire ?)  faite par Fiat à Volvo afin de participer au redéploiement industriel du constructeur suédois sur différents marchés où le constructeur suédois était en difficulté il y a quelques années. Fiat laisse entendre que ce partenariat permettrait à Volvo de croître et d’être rentable sans avoir a trop investir dans des unités de production ou des sites industriels. Sergio Marchionne et ses assistants laissent entendre qu’ils pourraient dans un premier temps proposer à Volvo des lieux de fabrication pour les S60, V60, XC60, V40, XC40 dans les usine Fiat mais aussi celles du groupe Chrysler aux USA. Cela permettrait à Fiat de faire tourner un peu plus ses sites industriels mais on laisse aussi entendre que le constructeur turinois pourrait aussi nouer des liens qui déboucheraient sur un travail en commun voir même l’échange ou le développement en commun de technologies… Pas sur que chez Geely on voit cela d’un bon oeil ! Reste que Fiat semble vouloir aujourd’hui s’associer avec tout le monde pour vivre à moindre coût ou pour redevenir rentable. On parle en ce moment de Suzuki ou de Mazda et il ne faudrait tout de même pas que le groupe turinois s’éparpille un peu trop sinon Sergio va passer sa vie dans les avions…

Si on ajoute la commercialisation du L2 atmosphérique, les packs de la Giulietta, les lancements des Dart et Viaggio ainsi que quelques autres annonces, on peut dire que dans le groupe Fiat, à défaut de nouveautés chez Alfa Romeo, on sait fazire feu de tout bois et communiquer en masse.

Via Boursier.com, Corriere della Sera, Fiat, Alfa Romeo, Challenges, AP.