Le groupe FCA a beau se répartir le monde en quatre, avoir un bout de siège à Auburn Hils, un autre à Londres, un autre aux Pays Bas et un peu en Italie, la firme de Turin reste le centre névralgique et vital de l’entreprise gérée par Sergio Marchionne et représentée par John Elkann.

logo fiat

Mal en point en Europe, quelque peu chahutée en Amérique latine, présente mais peu importante aux USA et peu visible sur les marchés d’Asie et d’Océanie, il est temps pour l’administrateur délégué de rebooster la marque italienne historique en lui appliquant un remède de cheval en Europe et des évolutions de gamme et de production dans le reste du monde. Dans le cadre de son plan 2014-2018, Sergio Marchionne fixe comme cap au constructeur de Turin de parvenir à faire progresser ses volumes de 1.5 à 1.9 million d’unités vendues chaque année. Cette croissance de 27% doit être essentiellement tirée par l’Asie où les ventes devront passer de 70.000 à 300.000 véhicules et par l’Amérique du Nord où les volumes vont devoir doubler et croître de 50.000 à 100.000 véhicules par an. 

FCA Fiat

En Europe nous allons donc vers une simplification de la gamme et la mise en avant de deux modèles, comme c’est actuellement le cas. Les Fiat 500 et Panda vont voir leur gamme évoluer dès les prochains mois avec notamment l’arrivée de la 500X au second semestre (présentation le 4 juillet 2014). La Fiat Bravo va quitter la gamme d’ici à la fin de l’année. Elle devrait être remplacée fin 2015 par une classique berline tricorps qui précédera de quelques mois une version 5 portes puis un modèle Station Wagon. Avant de disparaitre de nos marchés européens, la Punto devrait être restylée. Elle devrait adopter une apparence extérieure très proche de la Fiat Avventura que nous avons découvert au moment du salon de New Delhi. C’est fin 2016 que cette même Punto cédera la place à une nouvelle citadine 5 portes. L’actuelle Panda née en 2011 durera jusqu’en 2018.
Fiat sera aussi présent sur le marché des crossovers du segment C en 2017 avec une nouvelle offre. Et les amateurs de conduite au grand air devraient voir apparaitre courant 2015 le successeur des 124 Spider et Barchetta. Ce roadster reprendra la plateforme de la nouvelle Mazda MX-5 2015 qui était initialement destinée à Alfa Romeo et son Duetto. Le Freemont reste au catalogue et suivra l’évolution de son cousin américain, le Dodge Journey.

Pour ce qui est de l’Amérique du nord, la problématique est différente puisque Fiat cherche essentiellement à progresser sur le marché des citadines. Néanmoins, l’objectif est important puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de doubler les ventes en 4 ans. Aujourd’hui la gamme FIAT USA se compose des 500 et 500L, s’y ajouteront dans les deux prochaines années la 500X (concurrente frontale à la Jeep Renegade) et probablement le futur roadster de la marque turinoise. Fiat va devoir toutefois composer avec un marché difficile sur le segment B et une 500L qui ne convainc pas les acheteurs américains contrairement à ce qui se passe en Europe où le minispace fait une carrière de bon niveau depuis deux ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Amérique latine revêt pour Fiat une toute autre importance puisque la marque occupe une position forte sur le marché brésilien et non négligeable dans les autres pays. Les évolutions de la gamme commencent dès cette année avec le restylage de la Uno puis ceux des Grand Siena, Palio et Siena prévus pour les millésimes 2016 et 2017. On ne perdra pas de vue que le pick up Strada a récemment évolué dans sa version brésilienne.
L’année 2015 va voir la présentation d’une toute petite auto du segment A qui prendra la succession de la Uno Mille. Fiat pourrait aussi dévoiler fin 2015 un nouveau pick up d’un gabarit supérieur à celui du Strada.
Un petit crossover du segment B est annoncé pour le courant de l’année 2016, mais il sera totalement différent de notre Fiat 500X. On ne sait même pas si il lui empruntera sa plateforme. L’Amérique du sud accueillera au second semestre 2016 une nouvelle Punto au moment où la version Spec Euro tirera sa révérence pour laisser la place à celle qui devrait être la 500 Cinqueporte.

Il reste la zone Asie-Pacifique (celle où officie mon ami Arnaud Belloni !) qui est pour Fiat un espace de conquête avec deux grands marchés à séduire, l’Inde et bien sur la Chine.
Pour le marché indien, la priorité est donnée à la nouvelle Avventura (une Punto »faceliftée et crossoverisée ») qui arrive dans les prochains mois. Cette version sera suivie très vite par la Punto restylée. Ces deux autos perdureront au catalogue de Fiat India jusqu’en fin d’année 2016 ou début 2017 avant d’être remplacées. La berline Linea, restylée il y a deux ans sera remplacée elle aussi en 2017 par la nouvelle génération de la Grand Siena.

Du coté de la Chine, Fiat met le paquet sur les Viaggio, Ottimo (avec la nouvelle Ottimo Sport). La version 5 portes de cette berline développée sur la plateforme de la Dart accueillera fin 2015 une variante « baroudeuse » qui viendra, par exemple, se positionner face à la Qoros 3 Cross qui débarquera sur le marché au même moment. Dans le cadre de la poursuite de son implantation en Chine, Fiat se lancera en 2016 à l’assaut du segment D avec une berline classique. L’année 2018 verra l’arrivée d’un crossover compact spécifique au marché chinois.

Là encore un plan ambitieux diversifié qu’il faudra apprécier dans le temps pour voir s’il se réalise totalement, partiellement ou encore moins mais une chose est sure il va y avoir du travail pour les responsables de zone qui vont devoir agir au mieux pour relancer la machine turinoise quelque peu affaiblie depuis quelques années en Europe donc sur ses fondations. A suivre.

Via FCA/Fiat.