Fisker n’en finissait pas de mourir depuis près de 15 mois puisque les dernières Karma produites datent du mois d’août 2012. Et finalement l’entreprise est, pour l’instant, sauvée grâce à son rachat par Hybrid Technology LLC (NDLA : à ne pas confondre avec Hybrides Technologies qui est une filiale de Microsoft) qui est un groupe d’investissement propriété d’un milliardaire chinois du nom de Richard Li établi à Hong Kong.

Fisker en faillite sous Chapter 11

Le Department Of Energy américain a donc vendu les actifs de Fisker à Hybrid Tech LLC pour la somme d’environ 25 millions de dollars. Cela veut dire que l’état américain perd près de 140 millions de dollars dans cette affaire dont on ne sait pas sur quoi elle va déboucher !
Hybrid Technology est pour l’instant du genre très très discret puisque l’entreprise n’est connue par personne, ne possède pas d’antécédents ni même de site internet expliquant son fonctionnement ou ses projets. Seule une « porte parole » du nom de Caroline Langdale fait office de « vitrine » et fait savoir que HT LLC compte relancer la production de la Karma à l’arrêt depuis plus d’un an, que le QG californien ainsi que les bureaux de R&D situés à Irvine sont conservés et que l’entreprise va développer des véhicules PHEV au top de la technologie actuelle… Un beau programme et de belles paroles que l’on entend trop souvent au moment du rachat d’entreprises.

Suite à cette reprise, nous avons appris que Fisker avait demandé son placement sous Chapter eleven au tribunal des faillites du Delaware, ceci dans le but d’aider à la cession de l’intégralité des actifs (ou de ce qui en reste) à Hybrid Technology LLC. C’est d’ailleurs le repreneur de Fisker qui va financer cette procédure judiciaire pour une somme estimée à environ 8 millions de dollars.

A suivre. Et que devient dans cette affaire Bob Lutz et son projet VL Destino qui paraissait tout aussi crédible que celui d’HYbrid Technology ?

Via DN, AP, WSJ.