Ka+ - 12

La Ford Ka change, s’agrandit nettement, gagne 2 portes et baisse son prix. Bon plan ?

Bien morne carrière en France que celle de la Ford Ka. Oubliée la 3 portes très décalée des origines qui voulait marcher sur les plates bandes de la Twingo, sans jamais y parvenir. La deuxième version arrivée en 2008 partageait ses dessous avec la Fiat 500 et se présentait comme une Fiesta en réduction et est passée globalement inaperçue. Voici donc la 3ème version qui subit un changement très important : elle passe de 3 à 5 portes, suivant ainsi la mouvance des citadines Twingo, Peugeot 108 ou Hyundai i10. Cette Ka+ en profite pour changer de nom pour bien montrer une évolution de ses dimensions. Car effectivement elle devient bien plus grande avec maintenant 3,93 m de long (contre 3,62 pour la Ka Mk.2), venant ainsi tutoyer la Ford Fiesta actuelle.

Ka+ - 08

Commercialisée au Brésil depuis 2014 sous le nom de Ka Sedan (avec une malle arrière), et en Inde sous le nom de Figo depuis 2015, cette Ka+ se pose donc comme une voiture mondiale pour Ford, comme la Mustang (!) ou l’Ecosport (testée ici). Les versions vendues en Europe sont d’ailleurs produites en Inde, mais subissent quelques adaptation à notre marché, notamment pour les réglages de train roulant et la qualité perçue. Esthétiquement, peu de traits saillants ressortent. Pas désagréable, mais pas d’effet coup de coeur non plus, elle est, il faut bien l’avouer, sans attrait particulier, surtout comparée à une Fiesta bien plus dynamique. L’habitacle est quant à lui plutôt fonctionnel mais sans grand charme non plus.

Mais là n’est pas son coeur de cible, car elle se positionne sur le marché d’entrée de gamme, voire même du low cost, en démarrant ses tarifs à 9 990 € pour la version de base. La gamme est simplifiée et ne propose que deux moteurs 1,2 l de 70 ch (finition Essential) et 85 ch (Ultimate), exclusivement en BVM5. Pas de bloc 1,0 l Ecoboost, mais un bloc dérivé du 1,25 l de la Fiesta, dommage. Les équipements contiennent le minimum attendu aujourd’hui : clim manuelle (option sur Essential), système multimédia Sync, vitres électriques, etc…

Avec son habitabilité promise comme très généreuse (coffre de 270 litres) et son prix mesuré, la Ka+ change carrément (ha ha !) de créneau pour venir se frotter à la Dacia Sandero et non plus aux petites citadines so trendy. Serait-ce le bon créneau ? Difficile à prédire, car cette Ka+ vient sur un créneau déjà presque monopolisé par Dacia, sans apporter beaucoup de points distinctifs.

Crédits photos : Ford