0253 Genève 2013

Genève était enfin l’occasion de constater de visu les premières productions de cette nouvelle marque chinoise filiale de Chery associée à un fond d’investissement israélien. Le constructeur y présentait sa Qoros 3 ainsi que deux « concepts » très proches de la série : la Qoros 3 en version break et le Qoros 3 CH un SUV hybride. Ces deux concepts étaient exposés en hauteur et donc inaccessibles aux fouineurs de tous poils mais pas la berline Qoros 3 autour de laquelle on constatait une certaine effervescence… Premières impressions mitigées sur le produit.

Esthétiquement cette Qoros 3 s’en sort bien, on pouvait redouter la taille peut-être exagérée des feux sur les clichés officiels mais il faut bien reconnaître qu’en vrai cela ne choque pas, ils sont gros certes mais cohérents avec les lignes de la voiture et bien intégrés. Cette berline tri-corps très classique n’est pas à proprement parler « à se damner », ce n’est pas son objectif, mais elle présente bien, apparaît sérieuse et sans faute de goût majeure dans son traitement extérieur. Pour ma part je regrette quand même un peu cette face avant qui manque d’expression et qui tente par tous les moyens (multiplication des détails) de se donner un peu de charisme. Au final elle ressemble quand même pas mal à une production allemande et ce serait plutôt un compliment puisque la cible désignée initialement était le premium germanique…

Oui mais ça c’était avant, on a un peu mis d’eau dans son vin chez Qoros et on se présente sur le marché européen bien plus comme un généraliste que comme un spécialiste du haut de gamme, c’est d’ailleurs nettement plus sage et réaliste. En effet à l’intérieur de cette Qoros 3 on est bien dans un véhicule généraliste. Ce n’est absolument pas indigent, loin de là, mais c’est un peu terne, voire même triste, et ça manque cruellement d’originalité. La planche de bord évoque là encore la production automobile allemande, du côté de Wolfsburg, mais dans sa déclinaison tchèque et pas dans sa dernière version. Point fort largement mis en avant sur le stand, le constructeur propose un système d’infotainment tactile et plus amusant encore un véritable dock iPhone permettant de profiter de la musique de son smartphone directement dans sa voiture. Néanmoins si les matériaux sont plutôt valorisants et les ajustements a priori satisfaisant il ne faut pas non plus chercher la petite bête…

En fait Qoros compte surtout sur son rapport qualité prix pour se faire connaitre et c’est là que le bas blesse car j’aurais bien aimé vous informer un peu plus sur les prix, les dimensions, l’équipement, les finitions et tout le reste mais en branchant la clé USB distribuée sur le stand et sensée contenir le dossier de presse je me suis aperçu qu’elle était… vide. 8 GB de rien…

Alors, je pourrais sans aucun doute aller chercher sur le net plein d’informations techniques sur la voiture pour vous les communiquer (vous pouvez d’ores et déjà lire ces articles du blog http://wp.me/p1Dir1-K06 et http://wp.me/p1Dir1-ID9), je vais sans doute faire ça dans les jours qui viennent et je compléterai cet article, mais en attendant je vous laisse juger du véhicule sur mes photos et de ses possibilités de réussite en Europe sur un segment ultra concurrentiel en profonde déprise, sans réseau de distribution et sans dossier de presse…

 

Photos : Eddy P.

Via Qo.. ah ben non