Oh, une nouvelle Alfa ? Non, pas encore, mais la Tonale préfigure assez fidèlement un nouveau modèle à venir dans la gamme, qui en a bien besoin !

Le Tonale (du nom d’un col de montagne des Alpes italiennes) inaugure beaucoup de premières pour la marque : premier SUV compact et surtout premier hybride rechargeable. Alfa Romeo a pu profiter pleinement des synergies du groupe FCA car la plate-forme du Tonale est reprise du Jeep Compass, qui passe lui aussi l’hybride rechargeable.

De dimensions compactes (longueur d’environ 4,4 m), le Tonale ira batailler sur le segment porteur du moment : les SUV de taille moyenne, catégorie où officient déjà les BMW X1 et autres Volvo XC40.

Joliment dessiné, le Tonale est indubitablement une Alfa Romeo. Nous avons heureusement évité une douloureuse séance de rebadgeage d’un modèle Jeep. La fameuse calandre Scudetto est bien là, encadrée par une série de feux très fins qui ne sont pas sans rappeler ceux du coupé Brera, en marquant très nettement la frontière capot/bouclier. Pour reprendre une tradition de la marque, la plaque d’immatriculation ne pourra trouver sa place au centre, mais devra être déportée sur le côté du bouclier avant, largement aéré.

L’allure générale est celle d’un Stelvio, mais en évitant ses lourdeurs, notamment le 3/4 arrière assez disgracieux. La custode est ici bien plus harmonieuse, plus ajustée, et abrite la poignée de porte, autre tradition maison. Et Alfa n’en finit pas avec la tradition en reprenant le célèbre dessin “Teledial” des jantes, qui passent en 21″ pour l’occasion. Bref, c’est indubitablement une Alfa par son dessin, et sans doute plus réussi que le Stelvio.

L’habitacle est lui aussi typiquement Alfa : deux gros compteurs ronds sous casquette, un petit volant 3 branches, des sièges en cuir noir, on y est ! Concession obligatoire à la modernité, l’écran central sait rester discret, sans phagocyter tout l’espace. Le Tonale se conduit, Alfa Romeo se veut clair sur ce point. Un sélecteur de mode dédié à la motorisation hybride permettra par ailleurs de conserver le dynamisme en toutes circonstances.

Alfa ne communique pas d’information concernant la motorisation. On ne peut que supposer que le Tonale de série reçoive a minima le système hybride du Jeep Compass, développant 240 ch cumulés. Mais d’ici à sa commercialisation, dans deux ou trois ans, cela a largement le temps d’évoluer.

Crédits photos : Ugo Missana, Alfa Romeo