Cette fois, c’est sûr : la berline est de retour ! Après des années de SUV à outrance, les constructeurs reviennent à des silhouettes plus conventionnelles et plus élégantes. Dernier exemple en date : le concept Precept que Polestar va présenter à Genève.

Il ne s’agit que d’un concept car de salon, mais selon Polestar, il évoque plutôt fidèlement le futur de la marque. Détachée de Volvo depuis le rachat par le chinois Geely, Polestar s’est fait une spécialité de créer des créer des véhicules électriques ou hybrides, au design particulièrement léché, dans un esprit très épuré, très scandinave. C’est le cas pour 1 et 2, les deux modèles de série du constructeur (même les noms sont épurés !).

Precept ne devrait normalement pas connaître de débouché direct en production, et c’est plutôt dommage. Ce concept est donc une berline sportive, basse, aux hanches larges, de profil fastback, très épurée et élégante. Une digne concurrente des Porsche Taycan ou autres Audi e-Tron GT, dont elle doit avoir sensiblement le même gabarit (Polestar reste très discret sur sa fiche technique en dehors de l’empattement de 3,1 m). L’air de famille avec la Polestar 2 est là, notamment sur la custode.

Precept n’en oublie pas les coquetteries de concept car : portes ouvrant dans le sens inverse de la marche, jantes de 38,5″ et rétroviseurs remplacés par des caméras. Pour autant, le chemin à parcourir pour arriver à une version de série semble facile car nécessitant somme toute peu d’adaptation.

La calandre change de raison d’être en abritant à présent caméras et capteurs divers au lieu d’être une simple entrée d’air. Un LIDAR sur le toit complète la dotation d’équipements afin de proposer des fonctions de conduite autonome. Les phares suivent une évolution du fameux marteau de Thor apparu récemment chez Volvo. C’est plutôt bienvenu et la signature lumineuse est assez distinctive.

Dans l’habitacle épuré, c’est le développement durable qui est à l’honneur : tissu des sièges en plastique recyclé, tapis de sièges en filets de pêche récupéré ou sièges allégés pour générer moins de déchets. La planche de bord est l’élément qui choque le moins : les grandes dalles LCD tactiles sont semble-t’il la norme sur les berlines électriques. Polestar se distingue néanmoins en mettant en avant un partenariat avec Google dont le système Android équipe la voiture.

Polestar ne donne aucune information quant à la motorisation de son concept et se contente de préciser qu’il est 100% électrique.

Précept sera présenté au Salon de Genève début mars.

Crédits photo : Polestar