COUV_GIRO

L’année 2013 fut marquée par un évènement hors du commun. Célébrant ses 50 années d’existence dans le monde automobile, la firme de Sant’Agata Bolognese a voulu frapper fort… très fort !

Pour rappel, Automobili Lamborghini fut créée en 1963 par un industriel italien ayant fait fortune dans les tracteurs, Lamborghini eux aussi… Après 12 ans de bons et loyaux services dans l’univers des tracteurs, Ferrucio Lamborghini décida d’assouvir sa passion pour les belles mécaniques et GT Italiennes. Il laisse donc tomber la fabrication de tracteurs pour la fabrication de GT. 50 ans après c’est un succès, la marque au taureau est représentée dans le monde entier. A l’heure d’aujourd’hui, plus d’une quinzaine de modèles ont vu le jour dans les ateliers de Sant’Agata Bolognese donc les plus connus sont : Miura, Countach, Diablo, Murciélago, Gallardo et Aventador.

L’évènement majeur du calendrier « 50th Anniversario » de Lamborghini a bien sur été le « Grande Giro » (comprenez pas la « Grand Tour »). Un programme bien complet pour 5 jours de folies ! (L’évènement s’est déroulé du 8 au 12 Mai 2013.)

Les chiffres impressionnent :

  • 350 : le nombre de voitures présentes…
  • 190.000 : le nombre de chevaux toutes voitures cumulées…
  • 28 : le nombre de pays représentés…
  • 71 : le nombre d’équipages représentant… l’Angleterre !
  • 4,5 : la longueur du convoi… en kilomètres.
  • 1200 : la longueur du voyage… entre Milan et Sant’Agata Bolognese.

N’ayant pu nous rendre sur cet évènement, notre ami Joris Clerc nous a accordé l’utilisation de ses photos pour créer cette Rétrospective 2013 ! Un point de vue plutôt particulier car Joris a eu la chance de suivre le Giro en tant que co-pilote dans une Gallardo livrée « Griffe » (Pourtant pas verte… petite pensée pour notre 205 GTI Nationale..!).

La première journée est lancée, journée qui sera chargée en émotions ! Cela fait toujours bizarre la première fois qu’on se retrouve entouré de 350 Lambo’s…

A peine le temps de prendre quelques photos que Joris saute dans son baquet. Son but, pouvoir s’arrêter en chemin et immortaliser quelques taureaux roulants. Direction Forte dei Marmi avec un petit détour par Bobbio pour déjeuner.

(NB : Tout le long de cet évènement, la Police Italienne ouvrira la route au 350 participants.)

Pari réussi pour Joris, un petit arrêt en route gratifié par de superbes photos. Il faut dire que les participants prennent un réel plaisir à « poser » pour lui.

L’heure de la pause est arrivée, l’ambiance est folle à Bobbio ! L’évènement respire la bonne humeur et la convivialité.

Le déjeuner pris, direction Forte dei Marmi ! Le trajet se fait à vive allure… Une fois de plus, Joris saute de la voiture pour quelques clichés.

2ème journée, le réveil est difficile mais comment résister aux sons des moteurs rugissant autour de l’hôtel ? Le seul remède, c’est d’entendre le sien ! Alors c’est parti, on rembarque en Gallardo et on roule.

La direction d’aujourd’hui ? Rome !

La troisième journée pointe le bout de son nez, avec un programme chargé ! A peine le (tout petit) coffre de la Gallardo chargé, le convoi prend la direction de Bologne où le concours d’élégance attend les participants.

Arrivés à Bologne, les participants prennent place sur la place, lieu ou se déroulera le « Concorso d’Eleganza » le lendemain.

Quatrième jour, les vérifications concours faites, le Speaker de l’évènement (Mister Bonhams’ : Simon Kidston) lance le concours. La légende Valentino Balboni se présente sur le podium au volant d’une 350 GT Spyder (seulement 2 exemplaires produits!) puis au volant d’une Miura noire (Chassis 5110, la dernière Miura produite), actuelle propriété de Simon Kidston.

Le moment est venu de faire rentrer le taureau dans l’arène, Jota n’attends que ça ! Cette version ultime de la Miura fut construite à un seul exemplaire… fabriqué à l’époque par Bob Wallace en personne.

La voiture qui remporte ce concours n’est autre qu’une superbe Miura rouge immatriculée Suisse. Son propriétaire semble enchanté.

Le concours d’élégance terminé, cela annonce qu’il faut prendre la route direction Sant’Agata Bolognese ou les participants sont tous attendus.

Comme toujours depuis le début de l’évènement, la Gallardo est bien accompagnée.

Les concurrents arrivent au compte goutte devant l’usine de la marque. Devant l’entrée sont disposées deux Aventador 50th Anniversaire, une coupé (jaune) et une roadster (grise) ainsi qu’une Gallardo 50th Anniversaire elle aussi.

Quelques mètres plus loin, l’Urus et la Sesto Elemento sont présents.

Comme expliqué précédemment, la Police Italienne fut présente durant toute la durée de l’évènement. Une photo souvenir s’impose donc avec une dizaine de motos ainsi qu’une Gallardo Nova aux couleurs de la Police.

Pour le dernier soir, soirée de gala oblige. Après une courte nuit, il est temps de se lever pour prendre la route du retour. Un dernier passage par l’usine où la Gallardo est restée garée avec quelques copines, un passage à la pompe et le Grande Giro touche à sa fin. Des souvenirs pleins la tête pour Joris mais aussi pour son pilote.

Petite photo bonus, de gauche à droite : Joris, Stephan Winkelmann (PDG de Lamborghini) et son fils.