Ou quand le président de la Commission européenne donne sa « bénédiction » pour une nouvelle micro citadine électrique basque destinée à l’auto-partage. Voici donc l’Hiriko (urbain en basque) qui est une petite voiture urbaine électrique « pliante » à deux places destinée à circuler dans les centres villes.

Cette Hiriko EV est une voiture urbaine développée aux USA au MIT Media-Lab de Boston mais elle est construite en Espagne autour de deux bases :

– le pack de batteries

– la modularité qui permet à cette voiture de se plier un peu à la manière d’une poussette pour enfant

C’est une auto deux places avec une structure monocoque et accès par la face avant (plus pratique quand la voiture est pliée le long d’un trottoir).

L’Hiriko est propulsée grâce à 4 moteurs électriques situés dans les roues ce qui permet à la micro car de pivoter sur elle même grâce à des roues qui pivotent sur elles même de 360°. La voiture est annoncée pour une Vmax de 90 km/h et une autonomie de 120 km. Cette auto a la particularité d’avoir un volant qui peut aussi bien se positionner à droite qu’à gauche et toute les commandes sont de type Drive by Wire ».

Le constructeur basque annonce un prix d’environ 12.500€ (hors location des batteries) et annonce un mise en production de la voiture dès 2013 dans une usine à construire du coté de Vitoria Gasteiz au Pays Basque. L’entreprise est en fait un consortium de 7 sociétés basques comme Guardian, Maser-Mic, Ingeinnova, Epsilon Euskadi, Afypaida, TMA ou Denokinn. Hiriko espère produire entre 9.000 et 10.000 exemplaires de sa voitures dès 2015. Reste que si l’idée est sympathique, l’allure contemporaine et la démarche écologique, il semble que l’on ait oublier l’homologation de cette voiture notamment à cause de ses commandes sans liaison mécaniques entre la direction et les roues (interdit partout dans le monde…) et sur ce coup, la fameuse Commission et son patron sont passés à coté de l’affaire .

Sachez enfin que cette voiture est radiopilotée avec un système de type Lavia ce qui fera plaisir à Chantal Perrichon ! Une auto politiquement correcte, écologiquement présentable et une caution morale du président Barroso, ce qui n’est pas un gage de succès.

Selon Hiriko de nombreuses grandes villes européennes se disent interessées par cette auto électrique destinée à être partagée même si je suis dubatif sur ce énième projet électrico-urbain qui annonce en fait rien de mieux (sauf le design !) que les tristes Autolib’ parisiennes.

Ci dessous quelques vidéos et les images de la présentation officielle il y a quelques jours à Bruxelles.

Les vidéos :

L’idée initiale et le premier projet américain :

Les photos de l’adoubement.

A revoir si le projet va plus loin que le succès d’estime !

Via Hiriko, AFP, Youtube.