Icona Vulcano.41

Dévoilée il y a quelques mois lors du salon de Shanghai, la supercar sino-italienne fera ses premiers tours de roue en septembre prochain à Londres lors du prochain Salon Privé (4-6 septembre 2013).

Nous avions découvert cette supercar en avril dernier mais nous vous l’avions présenté succinctement. Avec son arrivée en Europe dans les prochains mois, il est donc venu le temps de s’attarder un peu sur cette supercar qui mélange les savoir faire européens et chinois.

L’entreprise Icona Shanghai fut créée débu 2010 dans la grande métropole chinoise  plein cœur du quartier de Pudong à Shanghai. Icona Shanghai offre un support technique complet pour les équipes italiennes et chinoise afin d’intégrer au mieux toutes les données et analyser la faisabilité du projet tant dans le domaine du style que dans celui de la conception technique. C’est Icona quia a en charge le prototypage de l’auto et qui fournit les modèles les prototypes complexes de développement. C’est aussi à Shanghai que l’on trouve les services commerciaux et marketing-relation avec les médias.

C’est un français, Samuel Chuffart (ex directeur du design Nissan, puis JLR) qui a dessiné la voiture et où il travaille en partenariat avec les sociétés Tecnocad Progetti et Cecomp installées à Turin. Le dessin est plutôt réussi, sportif avec des porte à faux réduits, un museau affiné et un arrière trappu et haut dui donne de la puissance à l’ensemble. On notera le dessin singulier des feux et les leds destinées à l’éclairage. On appréciera la livrée Magma Red qui n’est pas sans rappeler un rouge venu d’Italie et qui recouvre une carrosserie faite en fibre de carbone. La partie mécanique est le fait d’un grand monsieur puisqu’il s’agit de Claudio Lombardi (directeur de course de Lancia qui a remporté sept championnats du monde des rallyes avec les 037 Rallye et Delta S4 entre 1982 et 1991 – directeur technique (moteur) de la Scuderia Ferrari et des voitures destinées au GT entre 1991 et 2000 – chef de projet Aprilia et victoire en championnat du monde Superbike en 2010 avec Biaggi). Au travers de sa société APIA, c’est lui qui travaille au développement du moteur V12 de la Vulcano. Les sociétés italiennes Actua (associée à l’école Politecnico di Torino) et Italtecnica sont elles aussi associées à ce projet.

Cette nouvelle supercar est donc propulsée par un moteur V12 fort 790 ch. Il est associé à un moteur électrique intégré dans la boîte de vitesses de la supercar et l’ensemble est annoncé pour une puissance totale combinée d’environ 900 ch. Cette sportive 2 places est une propulsion et revendique une Vmax suffisante d’au moins 350 km/h et un 0 à 200 km/h plié en nettement moins que 10.0 secondes.

Icona Vulcano.40

Il se murmure qu’une version à transmission intégrale permanente baptisée H-Competizione serai aussi prévue mais elle délaisserait le V12 pour un V6 suralimenté d’environ 550 ch associé à deux moteurs électriques forts chacun de 117 kW (~160 ch). Cette Vulcano H-Competizione développerait alors une puissance combinée comprise entre 850 et 870 ch. Mais ne nous précipitons pas car le constructeur de Shanghai ne donne aucune information officielle depuis le salon de l’auto au sujet de cette version Intégrale.
L’habitacle de la voiture se veut à la fois sportif, épuré et luxueux. il apparait comme assez réussi avec notamment un combiné porte instrument qui n’est pas sans rappeler ceux des LFA ou Aventador qui sont des jolies réussites. Cuir, métal et fibre de carbone sont au programme de ce cockpit réservé à deux passagers.

Pour découvrir l’auto et l’entreprise en vidéos, c’est par là:

Reste que cette première supercar chinoise si elle s’annonce bien, fait payer très cher ses charmes et sa technologie puisque le prix envisagé par Icona Shanghai est de l’ordre de trois millions d’euros et non de yuan… Car même avec des concepteurs reconnus, recherchés et respectés cette nouveauté doit se faire un nom et une place sur le tout petit marché  mondial des supercars et on ne devient pas Ferrari en quelques mois ! A suivre.

Via IconaShanghai, Youtube.