Il y a quelques jours nous découvrions l’état du marché français au mois de septembre et même si les ventes résistent encore un peu dans hexagone, une tendance assez lourde à la baisse se dessine. Cette tendance est valable pour la France mais aussi pour presque tous les marchés de Union Européenne dont certains viennent même de toucher un plus bas depuis 10 ou 15 ans (Espagne).

En attendant de voir si le marché français va plonger ou non durant le dernier trimestre 2011, je vous propose de revenir sur les immatriculations des nouveautés plus ou moins récentes afin que nous fassions un état des lieux pour voir comment débute la vie commerciale de certaines voitures ! Et en automobile, les 6 ou 12 premiers mois sur le marché sont vitaux car un faux pas dès la mise sur le marché peut ruiner la carrière commerciale d’un modèle. Pour avoir une idée des forces en présence, voici quelques chiffres.

 

Alors, qu’en pensez vous ?

Via Acea, Jato.