aston-martin-db10-front-three-quarter-low-res_resized

Diable, cela fait maintenant 3 ans que j’attends. Jaguar avait présenté la supercar C-X 75 pour fêter les 75 ans de la marque. Reprenant l’allure de la XJ220, propulsée par 4 moteurs électriques rechargés par des micro-turbines, l’auto était spectaculaire. J’étais soudainement devenu ambitieux, comprenez moi, j’aime les Jaguar.

6 mois plus tard, Jaguar annonce qu’elle restera à l’état de concept.

Puis elle ressurgit. Cette fois mue par un 4 cylindres 1,6 litres de plus de 500 chevaux et deux moteurs électriques. Pour l’occasion, ce sont les techniciens de Williams qui avaient composé une toute nouvelle chaîne motrice hybride. Lors d’une vidéo promotionnelle, le 4 cylindres se montre capable de dépasser les 10 000 tours/minute dans un rugissement qui rendrait jaloux un éléphant en rut.

Puis… Jaguar a à nouveau gelé le projet… Las, je songeais à devenir un des plus grands méchant de l’histoire et cambrioler le centre de recherche de la marque pour voler leur prototype. Puis j’aurais transformé le gasoil en purée de pomme de terre. Soudainement, je disposais d’un réseau routier moins dense, me laissant libre court dans l’exercice de mes aventures routières au volant de ma C-X75.

Malheureusement, le Spectre m’a coupé l’herbe sous le pied en annonçant sa résurgence dans le 24ème opus éponyme des aventures de James Bond. Pour l’occasion, Aston Martin avait déjà présenté le carrosse du play-boy: la DB10, un concept unique préfigurant le style futur des Aston Martin.

Face à une auto si impressionnante, le groupe Jaguar Land Rover ne pouvait laisser les sales méchants du Spectre démunis. La marque officielle des anti-héros ressort donc de ses cartons la magnifique C-X75 dans une nouvelle itération, mue cette fois par le V8 de la F-Type R. Elle sera accompagnée par deux Land Rover allègrement modifiées: un Range Rover Sport SVR et un Defender SVR monté sur des pneus de 37 pouces de diamètre!

jlr_spectre_partnership_image_090215_LowRes

Jaguar annonce déjà un combat épique entre la C-X75 et l’Aston DB10, sorte de match retour du constructeur après la cinglante défaite de Casino Royale, qui opposait un XK8 lance roquettes à la DBS de l’agent secret. Because it is good to be bad.

Sources: Jaguar Land Rover / Aston Martin