_DSC9356-2

Après avoir été dévoilée au Salon de New York (Victor et Guillaume vous en parlaient déjà ici et ), la nouvelle Jaguar XF a été révélée au public parisien mardi soir, dans les locaux prestigieux d’une banque privée parisienne, avenue Montaigne.

Soirée strass, DJ branché, « beautiful people » et champagne qui coulait à flots pour le nouveau modèle du constructeur indien britannique (hé oui, elle est dure la vie de blogueur parfois).

Ce nouveau modèle vient affronter une féroce concurrence dans un secteur premium déjà bien occupé par les constructeurs allemands. Après les interviews introductifs menés par la journaliste de BFM, Stéphanie de Muru, le voile fut enfin levé sur la grosse berline.

Sans surprise, la nouvelle XF ressemble très fortement à la nouvelle berline XE (que j’ai déjà eu la chance d’essayer ici). La même, en un peu plus gros, en reprenant tous ses traits de style : calandre quasi verticale reprise de la F-Type, phares froncés, saignées sur les ailes avant et malle arrière très bien intégrée donnant un profil plutôt sportif.  J’entends déjà les esprits chagrins : « Oui c’est bien joli, mais c’est juste une grosse XE !« . Hé bien oui, elle ressemble juste à une grosse XE, tout comme la classe E de Mercedes ressemble juste à une grosse classe C, ou l’Audi A6 à une grosse A4. Et ça ne les empêche pas d’avoir du succès et de construire une gamme cohérente en gardant un air de famille très prononcé (voire trop : allez donc essayer de reconnaître au premier coup d’oeil une berline Audi vue dans votre rétroviseur !).

L’aménagement intérieur est lui aussi très proche d’une XE. Et je dirais même trop proche. Les défauts que j’avais déjà noté dans la petite soeur sont toujours présents : finition correcte mais sans réelle inventivité. Ca fait sérieux, mais on reste sur sa faim. Et toujours du « joli » bois imitation plastique sur les contre portes… A moins que ce ne soit l’inverse. Décidément, je ne m’y fais pas et je m’attendais quand même à du mieux.

Pour ce qui est des motorisations, Victor vous avait déjà tout dit, et c’est avec plaisir que l’on retrouvera notamment le très efficace V6 de 340ch et les nouveaux blocs 4 cylindres Ingenium. Comme la petite XE, la carrosserie fait la part belle à l’aluminium, et il restera à vérifier si le châssis est aussi efficace.

La commercialisation est prévue pour le mois de septembre, affaire à suivre !

Mes remerciements à Jaguar France

Crédit photo : Régis Krol