XF bannière

Guillaume nous en parlait ici il y a quelques jours… Ça y est, Jaguar vient d’officialiser la toute nouvelle version de sa belle routière : la XF.

Après huit ans de bons et loyaux services et un restylage de fin de carrière, la Jaguar XF cru 2015 évolue sans chambouler les codes de la prestigieuse marque et les habitudes de ses fidèles clients. Le style extérieur, signé Ian Callum, reprend les traits de sa petite sœur fraichement nommée « voiture la plus belle de l’année » ; boucliers avants, optiques 100 % LED et lignes sont ainsi largement inspirés de la XE et donnent un coup de jeune à la grosse berline.

D’un point de vue technique, le félin repose toujours sur de l’aluminium, perd 190 kg, 3 mm en hauteur et 7 mm en longueur. Jaguar met en avant la légèreté de sa routière (1550 kg) et affirme ainsi prendre la tête de la catégorie sur ce point. Les porte-à-faux ont quant à eux été réduits et l’empattement augmente de 51 mm, permettant aux passagers de bénéficier de plus d’espace à l’arrière.

Concernant l’intérieur, Jaguar reprend la planche de bord de la XE et revient à quelque chose de plus conventionnel que celle de la précédente. Le constructeur promet néanmoins l’adoption de matériaux plus nobles et des finitions encore plus soignées que sur sa petite berline. D’un point de vue technologique, un écran tactile de 10,2 pouces (plus grand qu’un iPad) reprenant le système InControl, lancé sur la F-Type, prend place au centre de la console centrale, alors qu’un autre de 12,3 pouces vient remplacer les traditionnels compteurs.

C’est au niveau mécanique que la Jaguar XF évolue sûrement le plus avec l’adoption de motorisations développées en collaboration avec Land Rover. La gamme s’articule ainsi autour de six possibilités : trois diesels et trois essences. Du côté des mazouts, les gros rouleurs et VTC pourront compter sur deux quatre cylindres développant chacun 163 et 180 ch, et un V6 de 300 ch. Ces moteurs pourront recevoir en option une boîte automatique à 8 rapports permettant d’optimiser les émissions de C02 et de proposer une consommation record pour le plus petit bloc (3,9 L/100 km). Pour entendre ronronner noblement le félin, Jaguar proposera trois motorisations essence : un 4 cylindres de 240 ch et les deux V6 suralimentés de la F-Type développant respectivement 340 et 380 ch. Par ailleurs, la XF reprend le contrôle intelligent de la motricité lancé sur la XE et peut même recevoir en option une transmission intégrale.

Construite dans la même usine que la XJ et la F-Type, cette nouvelle mouture de la XF arrivera en concession cet automne et permettra à Jaguar de continuer sur sa belle lancée en allant titiller les très conventionnelles et finalement banales Audi A6, Mercedes Classe E et BMW Série 5. Point de tarifs pour le moment, mais ils devraient être proches de ceux de la génération actuelle et dans les moyennes de ses concurrentes directes.