Dernière Lada développée avant l’arrivée et la prise de contrôle de l’Alliance Renault-Nissan, la Lada Granda née pour prendre la succession des « Jigouli » nées dans les années 60 sur base de Fiat 124, la Lada Granta fait une bonne première année sur le marché russe.

Commercialisée depuis un peu plus de 10 mois en Russie, la Granta s’est écoulée à plus de 80.000 exemplaires entre le 1er janvier et le 30 septembre 2013, cela sans compter les 7000 autos qui ont été exportées. Elle se paye même le luxe d’être la voiture la plus vendue en Russie en septembre dernier avec plus de 14.000 voitures neuves mises à la route.

 

 

 

 

Le mois dernier, la Granta devançait deux autres Lada sur le podium du marché automible russe, les Priora et Kalina. Cette situation permet à Lada d’être numéro 1 de son marché domestique avec plus de 400.000 voitures écoulées en 9 mois en Russie, même si la marque un peu le pas et accuse une baisse de près de 10% de ses ventes au profit de Chevrolet (+21%), Kia et Renault. Néanmoins Renault-Avtovaz reste solide en Russie avec une part de marché supérieur à 30%. Il reste maintenant à voir dans quelques mois les premiers effets de l’arrivée de l’Alliance chez Avtovaz avec les volumes commerciaux de la Largus (ex Dacia MCV). Uner Granta à suivre dans les prochains mois notamment lorsque toute la gamme sera déployée.

NDLA : Toutes les Lada ne sont pas blanches ou rouges… La Granta propose un teintier qui comprend 15 coloris de carrosserie !

Via Avtovaz, Renault.