Cabrera : Lignée de taureaux de combat andalous créée à Séville vers 1740 par Luis Antonio Cabrera y Ponce de Leon à partir de taureaux achetés aux pères de la Santissima Trinidad de Carmona ainsi qu’à des communautés religieuses de Sevile et de jerez de la Frontera. La famille Cabrera a ainsi procédé de la même manière que les frères Gallardo qui ont eux aussi donné leur nom à un grande lignée de taureaux puissants. Les taureaux de la caste Cabrera sont des grands taureaux puissants à l’armure imposante, les cornes sont très grosses, longues et implantées un peu en arrière du front. Cette lignée a un pelage polychromique avec une dominance de certains noirs sur le poitrail et « l’armure ». On trouve encore de ces taureaux à la ganaderia Partido de Resina et chez… Don Eduardo Miura !

Le nom vient d’être confirmé par M.Winkelman, patron de Lamborghini. La successeure de la Gallardo devrait faire sa première apparition publique dans le courant de l’année 2012. Elle disposera encore d’un moteur V10, évolution de l’actuel 5.2 L qui pourrait, pour des raisons de consommations et d’émissions de CO2, se voir doté d’une suralimentation par turbo afin d’aller chercher les 600 ch. La Cabrera disposera de nombreuse pièces en fibre de carbone mais pas à la manière de la grande Aventador puisqu’ici il sera question de pièces fixées sur d’autres en métal ou en alu. Grâce à l’arrivée de la FDC et de l’emploi de plus d’acier de nouvelle génération et d’aluminium, cette future petite Lamborghini devrait être plus légère que l’actuelle Gallardo dont le point se situe aux environs de 1500 kg. Pour ce qui est du style elle puisera son influence dans les Sesto Elemento et Aventador ( ci dessus illustration pour l’A.M ). Une affaire à suivre dans les mois qui viennent car les mulets doivent déjà tourner pour les essais de cette petite auto de sport.

Quelques détails sur les castes…

 

Via Lamborghini, l’AutomobileMagazine, Vintpassespsplus.overblog.