Oui c’est lui qui le dit et surtout quand il nous montre la peinture de sa petite Gallardo qu’il utilise pour aller en ville chaussé de ses belles Nike vertes ! On aimera ou non le genre ( nous avions déjà vu ce genre de peinture de guerre sur une M5 l’an passé  ) mais le travail semble de belle facture mais je doute tout de même que l’on retrouve du P51 Mustang ( un des plus beaux avions de chasse de la seconde Guerre Mondiale ) dans les lignes et la déco de la Gallardo.

Je doute qu’un capot noir, des rivets, un emblême de l’US Air Force et un numéro sur l’aile arrière ( numéro composé sur un portable avec les lettres Chrisb qui vous mêne vers un site marchand du chanteur… surement pour payer la déco ! )  fassent de la Lambo Bicolore un P-51 D… sauf s’il roule avec un échappement percé de toutes parts  auquel cas le V10 a peut être un son qui rapproche de celui du chasseur américain !

 

La voiture préparée par Sean Burnley ( peintre et graphiste automobile basé à Hampton en Georgie ) a aussi vu son intérieur modifié avec des sièges inspirés de ceux des avions de chasse, une multitude de manos sur la console centrale et un nouveau graphisme de l’instrumentation pour se rapprocher de ce que l’on trouve sur les avions. Hélas, il n’y a pas de photos de cet habitacle revu et corrigé.

Je ne sais pas si cette Gallardo Bicolore repeinte vient remplacer la précédente gaalrdo  bleu « pétant » avec sellerie rouge/bleue avec des araignées brodées en haut des dossiers ou s’il elle s’ajoute à son garage.

Pour ceux qui ne voient pas ce qu’est un P-51 Mustang, c’est par là.

 

Via Celebritycarsblog, Jalopnik.