C’était fort prévisible, après la première image du teaser tout allait débouler sur le web et c’est bien ce qui s’est passé hier avec ses premières images du SUV « Cheyy Red » de Lamborghini. Surprise ou pas surprise ? Plutôt pas surprise avec un gros SUV qui reprends les gymnicks esthétiques de la berline Estoque et une partie arrière qui n’est pas sans rappelet l’esprit du X6 ou… Mazda 323 Astina d’il y a quelques années comme l’avaient d’ailleurs annoncés quelques illustrations !

Certes ce n’est pas banal comme un Kubang, ce n’est pas laid comme un EXP 9F, baleinesque comme un Lagonda ou sans charme comme un Deauville mais c’est sans réellement d’âme et à la vue des images on ne reste pas scotché à l’écran. C’est plutôt pas mal, voilà, et on est assez loin du fameux SUV révolutionnaire annoncé il y a deux jours. Est ce la parenté industrielle mais on peut voir dans cet Urus une face avant dont les traits ne sont pas sans rappeler ceux du Cayenne, à une différence près, les courbes allemandes ont été ici remplacées par des lignes acérées à l’italienne ! L’esprit Lamborghini est là même si sur ce coup, le pare brise n’est plus dans le prolongement du capot moteur, habitabilité oblige. Le profil en coin remonte vers l’arrière du véhicule pour rejoindre la ligne de toit en fuite au dessus des grosses ailes arrières qui marquent le généreux postérieur de l’Urus barré de trois lignes horizontales (feux, ligne entre les échappements, diffuseur).

L’habitacle se veut à l’image du nom, brutal voir même préhistorique avec des inserts qui ne sont pas sans rappeler le marbre (des cavernes ?) et qui sont présents un peu partout dans l’espace à vivre du SUV italien au coté d’une sellerie en cuir « beurre frais » et de quelques pièces en fibre de carbone. Le combiné porte instruments se veut moderne et dans l’esprit visuel de celui de l’Aventador tout en étant plus classique dans son agencement. Il ne faut pas perdre de vue que cet Urus est sensé séduire ceux qui veulent se déplacer vite, en hauteur et à 4 ainsi il fallait donc pour Lamborghini proposer un aménagement plus traditionnel. Une chose est sure, le LM002 est bien loin !

Mécaniquement, je ne pourrais pas vous en dire beaucoup plus mais les confrères du web parlent d’une motorisation V12 d’environ 600 ch plutôt que d’un V10 de 580 ch. Crédible aussi surtout pour entrainer les 4 RM et une masse qui devrait être conséquente.

Reste que cette nouveauté Lamborghini est essentiellement destinée à séduire les chinois, les russes, un peu les américains et un tout petit peu les européens ou les japonais (où est le fameux combat d’arrière garde automobile ? En Asie ou en Europe et au Japon ?). Reste que si il sort des canons habituels du segment, cet Urus n’est en rien une révolution, simplement une évolution sportive, luxueuse et onéreuse et on se demande bien pourquoi il faudra 5 ans à Lamborghini pour lancer cette « bête » sur le marché et les routes ! Mieux que les derniers gros SUV Concepts Cars présentés, c’est certain et il leur met un sacré coup de vieux mais révolutionnaire, pas tout à fait ce n’est d’ailleurs pas dans l’air du temps !

Via Autoforum.cz.

Julien, Merci 😉