Plus d’un siècle d’activité industrielle, des voitures mythiques, des avancées technologiques, un palmarès énorme en rallye mais pas seulement…

Lancia

Deux Guerres Mondiales, un dictateur, une Italie malmenée par la mafia, plusieurs crises économiques, une lire qui ne valait rien, des grèves dures et à répétition n’ont jamais eu la peau de la firme turinoise et de ses autos sauf… un homme arrivé il y a 10 ans à la tête du groupe Fiat SpA ! Sergio Marchionne qui n’a rien fait pour essayer relancer une marque déjà fatiguée depuis quelques années faute d’argent et d’innovations ou de communication ! Ah si, les Chrysler 300, Town & Country et 200 Cabriolet rebadgées ont « tenté » en vain (le pari était perdu d’avance car l’acheteur de Lancia n’est pas celui d’une Chrysler !) qui n’ont fait que précipiter dans le gouffre le constructeur turinois qui avait, reconnaissons le, déjà un pied dans le vide. Reste que la marque si elle avait été bien accompagnée et mise en avant par le groupe automobile pourrait encore vivre au delà d’une Ypsilon qui plait essentiellement grâce à ses remises et aux loueurs et une Delta qui à manqué le coche dès sa première année de commercialisation !

C’est donc très probablement mardi que nous apprendrons officiellement que Lancia ne sera plus dans les prochains mois ou prochaines années. La firme à la lance ira ainsi rejoindre Autobianchi au musée et dans l’histoire ! Vraiment dommage…

Reste l’espoir de se tromper…

Via SaveLancia, Youtube.