Les plus grandes incertitudes règnent autour de l’avenir de la réputée firme turinoise qui a tout de même perdu de ses lustres d’antan depuis une bonne quinzaine d’années. Le phénomène s’est accentué avec l’arrivée de Sergio Marchionne aux commandes de Fiat SpA devenue depuis FCA. La session de rebadging des voitures de Chrysler est un échec et seules les Delta et Ypsilon assurent la descendance italienne et européenne de la marque mais pour combien de temps encore ?

Logo Lancia HF

On parle ainsi d’une disparition programmée de Lancia vers 2017 après que la Delta aura cessé d’exister fin 2015 et l’Yspilon deux ans plus tard. Il semble même que la marque à la lance ne sera plus vendue qu’en Italie… Triste fin pour l’entreprise lancée en 1906 par Vincenzo Lancia et reconnue partout dans le monde pour son imposant palmarès en compétition et notamment en rallye.
Dans un mois, le salon de Genève ouvrira ses portes et cela fera exactement 25 ans que Lancia y exposait la première version de la Delta HF Integrale propulsée par le L4 2.0 L DOHC Turbo de 185 ch. Le début d’une belle et réputée lignée de sportive issue de la gamme Delta était née.

Rien ne nous assure que le groupe Fiat qui veut enterrer la marque fêtera cet anniversaire que les lancistes n’oublieront pas tant sur les bords du Léman que dans les clubs ou sur la route. Aussi pour faire écho à l’approche de cette fête, est née la rumeur d’une possible arrivée d’une Lancia Ypsilon HF qui commémorerait la glorieuse ancêtre et qui redorerait le blason de Fiat qui a, il faut le reconnaitre, été bien écorné ces dernières années pour des raisons diverses et variées que vous connaissez tous et qu’il n’est pas nécessaire d’aborder de nouveau dans cet article dédié à une Lancia HF…

Aussi avec l’aide et le savoir faire de Khalil B, nous nous sommes penchés depuis quelques semaines sur cette possible petite sportive italienne qui ferait le bonheur de nombreux amateurs et pourquoi pas de coureurs. Puisque la base est l’Ypsilon, il est facile de faire une évolution sportive de ce modèle car il est développé sur la base de la Fiat 500. L’idée est simple, transposer de l’Abarth 695 à l’Ypsilon HF la mécanique, la boite de vitesse, les trains roulants et les adapter.

Lancia Ypsilon HF Avant par Khalil. B pour Blogautomobile

Visuellement, l’Ypsilon HF se reconnait par son nouveau bouclier avant aux entrées d’air plus importantes, sa calandre noircie frappée du logo jaune et rouge, ses fonds de phares assombris. On note aussi des ailes légèrement étirées, des bas de caisse spécifiques, un nouveau bouclier arrière qui surmonte un diffuseur encadré par les sorties d’échappement. Le hayon s’habille d’un becquet sport et les vitres de la HF sont surteintées pour un mieux protéger son conducteur sportif… En option, la HF peut s’équiper d’un toit noir ou panoramique.

Dans sa version normale cette Ypsilon HF est propulsée par le L4 1.4 L T-Jet dans une version forte de 185 ch (pas 180 comme dans la 695 mais 185 ch comme la première Delta HF Intégrale) à 5800 trs/min, 260 Nm à 3000 trs. Bien sur dans un esprit de rationnalisation et d’économie ce moteur sera associé à une boîte robotisée à cinq rapports avec palettes au volant comme sur l’Abarth.
Suspensions sport surbaissées de 20 mm, amortisseurs renforcés et affermis, grosses roues OZ Racing Superturismo blanches en 17 pouces et pneumatiques en 205/40 R 17 comme sur l’Abarth. Le système de freinage de l’Abarth développé avec Brembo est intégralement repris avec ses freins ventilés pincés par des étriers à 4 pistons à l’avant.
Pour assurer une bonne respiration et une sonorité sportive, l’Ypsilon HF dispose d’une nouvelle ligne d’échappement à deux sorties trapézoïdales.
Les performances sont similaires à celles de l’Abarth 695 c’est à dire que la Vmax se situe aux environs de 220 km/h et le 0 à 100 km/h est plié en à peine 7.7 secondes.

Lancia Ypsilon HF Arrière par Khalil B pour Blogautomobile

Dans l’habitacle, on découvre de nouveaux sièges sport (ceux de l’Abarth Punto Supersport) recouverts d’une sellerie mixte tissu/alcantara avec broderie HF sur le haut des dossiers, un volant sport emprunté à la même Punto Supersport, un pédalier en aluminium et une instrumentation centrale avec graphisme jaune ou rouge. Le mobilier de l’Ypsilon profite des mêmes inserts et habillages Noir Laqué que sur les versions normales. Des surtapis avec logo HF complètent la panoplie de cette petite sportive turinoise.

Pour faire plaisir aux amateurs, Lancia pourrait doubler cette HF « standard » d’une version plus radicale qui pourrait prendre le nom de HF Martini Racing Edition. Cette version plus radicale se reconnaitra essentiellement à sa décoration Martin Racing, son toit Noir Laqué, ses coques de rétroviseurs de couleur rouge Corsa et des pneumatiques en 225/35 R 17.
Sous le capot, on retrouve le moteur L4 1.4 L MutiAir de l’Abarth Punto Evo Serie Limitée dans une version forte de 205 ch et 285 Nm grâce à un nouveau turbo et une ECU reprogrammée. Ce moteur serait associé soit à la BVM6, soit à la boite TCT proposée en option. Pour assurer la bonne transmission de la puissance au sol, cette version sera équipée du système TTC (Torque Transfer Control) qui joue électroniquement le rôle d’un différentiel à glissement limité. Pour distiller une belle sonorité sportive, Lancia a fait appel aux italiens de Supersprint pour la ligne d’échappement en partie en acier inoxydable.
Amortisseurs Ohlins réglables, étriers arrière à 4 pistons complètent la panoplie sportive de cette HF Martini Racing Edition.

Dans l’habitacle, les sièges sport issus de l’Abarth Punto Supersport laissent la place à des sièges Recaro (comme sur l’Integrale), modèle Speed recouverts de cuir et d’alcantara noir, le volant délaisse le cuir pour de l’alcantara noir avec repère du point milieu en cuir bleu et rouge Martini. Sur cette version HF Martin Racing Edition, les inserts Noir Laqué ont cédé la place à de la fibre de carbone… surement pour gagner quelques centaines de grammes ici et là. Lancia qui a voulu cette version plus sportive encore a aussi limité l’insonorisant pour mieux profiter du son de la mécanique et de la wastegate lorsque le moteur est à pleine charge.

Pour ce qui est des performances, on peut raisonnablement envisager une Vmax de l’ordre de 230-232 km/h et un exercice du 0 à 100 km/h réglé en moins de 7.0 secondes.

Voilà ce que pourrait être une future Lancia Ypsilon HF destinée à marquer le coup des 25 ans mais aussi à séduire les amateurs de petites avec une voiture turinoise qui ne s’en laisserait pas compter face aux Fiesta ST, Clio RS et autres GTI ou R. Allez un petit effort, ça ferait plaisir à beaucoup et ça aiderait à redorer l’image du groupe FCA (surtout la branche italienne) tout en partant d’éléments existants dans la gamme.
Et espérons que du côté de la direction du groupe automobile, on trouvera une solution pour ne pas tuer Lancia…

Crédits illustrations : Khalil B assisté de Frédéric Euvrard (pour les conseils et les choix techniques)
( http://virtuel-car.blogspot.fr/ )