Le Maserati Grecale en 6 points

Après deux longues années de teasing, Maserati dévoile enfin son “petit” SUV : le Grecale. Tour d’horizon en six points principaux.

Un style pas très tranchant

Le nouveau Maserati Grecale n’inaugure pas un tout nouveau design. Des airs du grand frère, le Levante, sont bien présents et on retrouve quelques lignes de la récente MC20 pour moderniser le coup de crayon. Les phares avant s’épaississent ainsi, quand à l’inverse les feux arrière s’affinent et s’étirent légèrement. Sinon, la très grande calandre accueillant le trident est toujours de la partie, tout comme les larges prises d’air. L’absence d’anti-brouillard allège également la face avant, tout en le rendant plus sportif. De suroit, le SUV devient plus trapu et est donc plus court d’une quinzaine de cm. Il perd également 3 cm de haut.

Entrez dans un univers très technologique

A bord, c’est la course aux écrans au milieu d’un habitacle rempli de cuir et de carbone. On en recense pas moins de 4. Oui oui, observez bien, l’horloge est en fait un écran. En plus de ce petit clin d’œil, le conducteur aura devant lui une instrumentation digitale de 12,3 pouces. Un autre écran de 12,3 pouces également trône au centre de la console centrale. Enfin, les commandes de clim, entre autres, seront disponibles via un écran de 8,8 pouces juste en dessous. Le dessin est ainsi plus épuré, mais pas sûr que l’ergonomie au quotidien en ressorte gagnante.

Le cœur de la bête

Le Grecale repose sur la même plateforme que l’Alfa Romeo Stelvio. Mais ici, seules trois motorisations très sportives seront disponibles dès le lancement. On retrouve bien sûr un 4 cylindres à micro-hybridation 48v de 300 ou 330 chevaux. Ces deux-là proposeront un honorable 0 à 100 km/h en respectivement 5,6 et 5,3 secondes. Mais pour impressionner les enfants, un V6 de 530 chevaux pourra descendre à seulement 3,8 secondes ! Tous seront associés à l’habituelle boîte ZF à 8 rapports et opteront pour une transmission intégrale avec autobloquant à glissement limité (en option sur GT 300 ch).

Un Grecale Zéro Émission ?

Dès 2023, le Maserati Grecale pourra n’émettre aucun bruit. En effet, il sera proposé avec une double-motorisation 100 % électrique, nommée Folgore. La batterie de 105 kWh pourrait permettre de parcourir jusqu’à 750 km en cycle WLTP et, grâce aux 800 Nm de couple, les accélérations devraient être décoiffantes. Mais on n’en sait pas beaucoup plus pour le moment. Il arbora simplement des jantes originales et une calandre spécifique.

Bientôt en concession

Le Maserati Grecale est d’ores et déjà disponible à la commande et devrait être livré dès cet été. Côté tarifs, il débutera à 75 450 € avec le plus petit moteur en finition GT. La finition Modena qui embarque le bloc de 330 ch sera vendu 86 000 €. Enfin, la finition Trofeo équipée du V6 de 530 chevaux s’échangera pour 115 400 €. Hors options évidemment.

Quelques images pour saliver ?

Total
0
Shares
Previous Post

Essai DS 9 E-Tense 4×4 360 : présidentiable ?

Next Post
Essai Suzuki Swace Hybride

Essai Suzuki Swace Hybride : à vous de choisir !

Related Posts