Le musée Alfa Romeo et ses reserves exceptionnelles

L’histoire d’Alfa Romeo n’est pas vraiment au beau fixe ces dernières années. Nous ne pouvons qu’espérer un renouveau salvateur avec l’arrivée de l’alliance Stellantis. La marque arrive cependant toujours à nous surprendre avec des voitures de haute volée. J’ai nommé les Alfa Romeo Giulia et Stelvio dont les déclinaisons sportives n’ont rien à envier aux master class du secteur. Mais Alfa Romeo, c’est certainement l’une des histoires automobiles les plus intéressantes et riches qui soit. Je n’avais moi-même pas pris toute la mesure de cet historique. Ces traces du passé se retrouvent au coeur du musée historique Alfa Romeo et plus encore, dans ses réserves récemment devenues accessibles.

A quelques encablures de l’aéroport de Milan, lui-même à 1h10 de vol de Paris, se trouve le musée historique Alfa Romeo. Il est installé depuis 1976 à un jet de pierre de l’ancienne usine d’Arese, vestige de la gloire d’antan des productions de la marque. Le musée avait fermé ses portes dans la continuité de la cessation des activités de l’usine. Il a rouvert en juin 2015 après 6 ans de travaux.

Dois-je vous confesser deux choses ? Tout d’abord, je ne suis pas le plus grand adepte des musées automobiles. L’idée de voir ces objets inanimés sous des spots et entre quatre murs n’est pas ce qui m’enchante le plus. Aussi, j’avais cruellement sous-estimé l’histoire d’Alfa Romeo. Je peux vous dire qu’après cette visite, je suis revenu rapidement sur ces deux points.

L’entrée du musée n’est pas le moment le plus spectaculaire. En tout cas, très loin de ce qui vous attend ensuite. Néanmoins, il vous plonge directement au coeur de l’histoire d’Alfa Romeo. Vous y trouver ainsi des bateaux, des moteurs d’avion et l’évolution des logos qui remontent tout droit au début du XXème siècle. En ces temps reculés, il s’agissait alors d’A.L.F.A pour Anonima Lombarda Fabbrica Automobili.

Ça n’est qu’ensuite que la magie opère, à la macchina del tempo, comme ils l’appellent. Après avoir terminé la montée via l’escalator, vous procédez en cercle en descendant étage par étage et par thème : Chronologie, Bellezza, Vitesse, Collezione et Archive. Nous démarrons par un plateau dédié uniquement au rosso Alfa, admirez l’ensemble des nuances de rouge !

Au fur et à mesure de la descente, vous croisez des pièces mythiques de l’histoire d’Alfa Romeo dans des états de conservation exceptionnels. Le fond de la marque, en terme de variété de modèles et de niveau de conservation ou de restauration est absolument incroyable.

Vous arrivez alors sur le deuxième plateau principale. Celui-ci est dédié aux carrosseries Alfa Romeo. Ce qui s’expose sous vos yeux rend hommage aux carrossiers qui ont travaillé à la beauté des formes de ces automobiles. J’ai nommé Pininfarina, Bertone ou encore Italdesign (Giugiaro) sans oublier le centre de style lui-même.

Puis c’est la clac. La musique bourdonne pourtant depuis un moment dans nos oreilles. Nous sentons depuis le début qu’une scène sonore et visuelle a lieu un peu plus bas. Le musée Alfa Romeo a mis en oeuvre de façon magistrale les gloire d’antan. Ces vestiges des courses mortelles auxquelles participaient notamment Fangio sont là, à portée de main.

On distingue clairement l’évolution de ces fusées. Elles sont de plus en plus carrossées, de plus en plus profilés mais toujours aussi impressionnantes. Le musée Alfa Romeo les rend accessibles, sans filtres, sans barrières, on aurait presque envie d’y monter. Les sièges sont encore usés par les heures de course.

Par la suite, c’est l’heure de basculer dans l’ère plus moderne. C’est le moment de voir les pièces historiques du monde de la F1 ou du DTM.

Enfin, un petit croché par les voitures utilisés par nos amis les carabinieri. Vous pourrez les retrouver aujourd’hui encore en Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio, en espérant que ce ne soit pas pour excès de vitesse…

Aurais-je vraiment dit enfin ? Ça n’est pas tout à fait le cas. Le musée a ouvert une partie de ses réserves au public. Pour cela, vous devez en faire la demande sur le site internet : https://www.museoalfaromeo.com/en-us/visita/pages/contatti.aspx et vous aurez droit à une visite guidée et en groupe. Lors de la visite des réserves, oubliez le magnifique musée à l’architecture travaillée. Egalement, oubliez la mise en scène visuelle et sonore ou encore les éclairages soignés.

Vous entrez là dans le saint des saint. Vous avez l’impression que vous ne devriez pas être. Rétro contre rétro, les concept-cars côtoient les études de style. Les voitures de compétitions côtoient les prototypes. Certaines voitures n’ont jamais vu le jour pour différentes raisons, d’autres ont eu leur moment de gloire au Nurburgring ou lors d’un salon automobile. Au détour d’une étagère, vous trouverez des miniatures, des volants et oh surprise, une gazinière Alfa Romeo. Sur deux étages, ce lieu juxtaposé au musée respire l’authenticité.

Le musée Alfa Romeo retrace l’histoire exceptionnelle de la marque en faisant tourner le fonds richement doté de sa collection. Il rend surtout accessible ces voitures de légende en soignant leur présentation et en évitant les barrières et autres éléments vous mettant à distance. Vous n’aurez probablement jamais la possibilité d’approcher d’aussi près des voitures au sein d’une exposition ou d’un musée. La visite des réserves restant la cerise sur le gâteau en vous donnant accès au sein des seins de la collection avec très certainement des modèles jamais exposés voire inconnus. Il est sans aucun doute une étape essentielle dans la vie d’un passionné automobile et sûrement un pèlerinage pour un Alfiste. Désormais, je vous comprends, quelle marque époustouflante !

Total
7
Shares
Previous Post

Actu auto de la semaine (Expresso News #68)

Next Post

Essai Volvo C40 Recharge First Edition : tournant décisif

Related Posts