En 2011, le marché mondial du luxe s’est mieux porté que jamais. Le chiffre d’affaire de ce juteux marché a donc atteint l’an passé le montant de 960 milliards d’euros (1.272 milliards de dollars) ce qui n’est pas rien quand on sait que ce marché s’il est important pour l’économie n’est pas vital dans l’absolu pour le monde.

Ainsi quand on voit ce chiffre et quand on sait que l’automobile représente 26%, on comprend mieux que les constructeurs se battent à grands coups de nouveautés, d’exclusivités. Ainsi dans ce monde du luxe, l’automobile vaut plus de 250 milliards d’euros et cette part de la voiture sur le marché du luxe (qui devrait encore croître cette année) devrait encore augmenter. Pour votre informations, sachez que les voyages, l’hôtellerie de luxe et tout ce qui va autour représente 230 milliards, d’euros, la bijouterie et l’horlogerie haut de gamme environ 80 milliards, le solde étant fait des yachts, des jets, des achats fonciers et immobiliers.

Dans ce monde du luxe, certains tirent leur épingle du jeu et c’est le cas de BMW Group (BMW, Rolls Royce), VW Group avec ses marques premium (Audi, Bentley, Lamborghini et Porsche), Fiat SpA (Ferrari, Maserati) et de Daimler Benz. Les autres constructeurs sont plus des bons suiveurs que des poids lourds du secteur à l’image de Jaguar, Cadillac, Lexus, Aston Martin. Si l’on parle de volume de vente, c’est BMW qui est en haut du podium et qui ambitionne de renforcer sa position en atteignant les 2 millions d’autos de « luxe » produites dès 2016. Audi et Mercedes Benz suivent de près et veulent aussi être plus présent autour de ce gros gateau dont chacun veut une belle portion.

Via BMW, Capital.ba.