Vous connaissez tous le puissant groupe Magna Steyr, très important sous traitant du monde automobile ( Saab, BMW, Mercedes et plein d’autres font appel à ses services ) et prétendant malheureux au rachat d’Opel mais le savoir faire du groupe industriel est immense et lui permet de développer en interne un concept car de A à Z sans avoir à faire appel à une aide extérieure. Aussi après la Mila et Mila Alpin des années passées, Magna dévoile cette année la Mila Aérolight ( Magna Innovation Light Automotive  ) qui est une petite citadine qui fonctionne au… gaz naturel !

Cette citadine à l’allure sympa offre des dimensions raisonnables ( 3.58 m x 1.72 m x 1.35 m ), un poids contenus de 700 kg grâce à l’emploi d’acier spéciaux et d’aluminium tout en offrant la possibilité d’accueillir 4 passagers à son bord.

 

Cette petite autrichienne est une auto écologique puisqu’elle revendique des émissions de CO2 limitées à 55 g/km du fait de l’utilisation du gaz naturel et d’un nouveau moteur bicylindre de 800cm3 qui annonce 54 ch et 70 Nm de couple, des chiffres qui rappellent ceux des keijidoshas japonaises. Au chapitre des performances, Magna fait savoir que la Mila Aerolight atteint la Vmax de 140 km/h, abat le 0 à 100 km/h en seulement 13.5 secondes tout en procurant une autonomie de 400 km grâce à l’équivalent d’une bombonne de 8 kg de gaz comprimé. Magna ajoute que ce concept car est homologué aux normes Euro6. Ainsi l’industriel montre qu’on faire écologique pour pas trop cher et sans passer par la case « électricité ».

Du coté de Magna, on met en avant le réalisme de la voiture, sa facilité de production et le faible coût d’utilisation de cette petite auto. Au delà d’une production qui pourrait être possible avec un parteniare du monde automobile, Magna Steyr proifte du salon de Genève pour montrer son savoir faire et le faire savoir !

 

Via Magna Steyr.

Crédit photo : Magna, L’Argus.