UMP_6009

Vous vous sentez seul ? Marre de manger des pâtes en tête-à-tête avec votre télé tous les soirs ? Vous n’aimez pas les sites de rencontre ? Et si la Chevrolet Volt pouvait vous aider ? Étudions ensemble plusieurs cas possibles…  

 

Est-ce qu’on vous remarquera ? Oui… Et non. Oui car, basse, large et bien posée sur ses roues, la Volt en impose visuellement. Ses phares effilés et son capot creusé rendent l’avant dynamique, et permet au véhicule de se démarquer dans la circulation. L’arrière est un peu différent, car plus massif et sacrifiant quelque peu le style sur l’autel de l’aérodynamisme, comme en atteste  le gros aileron qui coupe la lunette arrière en deux. Cependant, si vous arrivez à votre rendez-vous en mode électrique (pour plus d’informations, voir le chapitre « fan de science »), votre future conquête ne vous entendra probablement pas arriver. Si vous voulez jouer sur l’effet de surprise, c’est tout bénéf pour vous. En revanche, si vous vous sentez d’âme farceuse, vous pourrez enclencher le bruiteur lorsque vous serez juste derrière elle (ou lui). La voiture fera alors un discret mais audible « tût tût ». C’est certes très amusant, mais les risques de mécontentement sont directement proportionnels à sa durée d’activation… Sauf si votre dulciné(e) aime rire ou pardonne facilement, bien entendu.

 

Quelles sont vos chances avec un(e)…

-Fan de sciences ? Assez élevées ! Votre conquête sera séduite par la technologie présente dans la Volt. Résumons : cette voiture est ce qu’on appelle une « électrique à autonomie prolongée ». Pour faire simple, la Volt possède un gros pack de batteries qui doit être rechargé sur secteur (comptez 5 à 6 heures pour une recharge complète). Ces batteries entraînent classiquement le moteur électrique, qui entraîne à son tour les roues. Rien de différent par rapport à une voiture électrique traditionnelle, me direz-vous ? Jusqu’ici, certes. Mais lorsque les batteries sont vides, la voiture ne s’arrête pas ! Car un 4 cylindres essence de 84 ch prend le relais et fait office de générateur pour alimenter à son tour le moteur électrique. Et c’est ici tout le génie de la Volt : combiner les atouts de l’électrique (silence, agrément de conduite) et ceux de l’essence (autonomie, facilité et vitesse de recharge). Dans la pratique, par des températures nulles voire négatives, l’ordinateur de bord m’indiquait une cinquantaine de kilomètres sur batteries (compter une bonne dizaine de plus en été), auxquels il faut rajouter environ 500 km en mode thermique. 500 seulement, car le réservoir n’est que de 35 l et le moteur thermique n’est pas des plus sobres en marche : comptez entre 6 et 7l/100. Votre consommation dépendra donc directement de la fréquence de recharge… A ce sujet, une étude de Chevrolet a indiqué que les Volt roulant sur le sol américain passaient 2/3 de leur temps en mode électrique : à vous de voir en fonction de vos trajets quotidiens. Dans la vie de tous les jours, vous serez bluffés par la transparence du système, sa capacité à passer d’un mode à l’autre en toute discrétion : on sent que les années d’études et de test ont porté leurs fruits, et c’est tant mieux !

 

-Geek ? Là aussi, assez élevées ! Et vous serez content de tomber dessus, car vous pourrez peut-être apprendre, avec son aide, à vous servir du tableau de bord. Il faut dire que celui-ci est loin d’être un modèle d’ergonomie car quasi-entièrement tactile (attention, le moindre frôlement sur une fonction l’activera) et très complexe à déchiffrer : toutes les indications ont la même police et la même taille et n’ont pas vraiment d’ordre : ainsi, les fonctions importantes (radio, climatisation, GPS) se retrouvent au même niveau que d’autre, nettement plus futiles, comme par exemple la disposition spatiale du son dans l’habitacle. C’est gênant, voir dangereux, car cela oblige à quitter la route des yeux… Le tableau de bord est surmonté d’un grand écran tactile de 7 pouces très réactif, ce qui est un bon point. Reste qu’il n’est, lui aussi, pas d’une réelle simplicité d’usage… Dommage.

 

-Voyageur(euse) ? Tout dépend de ce qu’on entend par « voyage » : pour un week-end en Normandie, aucun problème. En revanche, partir en Savoie pendant trois semaines avec les amis et tout le reste me semble plus compliqué : non pas à cause de l’autonomie (et c’est là la vraie force de la Volt) mais c’est au niveau du coffre que ça coince… A cause de l’emplacement des batteries, celui-ci a été réduit à seulement 310 l ! Alors, certes, le grand hayon et sa forme parfaitement rectangulaire permettent de le remplir au maximum, mais comptez deux sacs de voyage, et pas beaucoup plus. C’est aussi à cause des batteries que le réservoir ne contient que 35 l d’essence… Il faudra donc souvent passer par la case station-service.

 

-Divorcé(e) avec enfants ? Là aussi, ça dépend du nombre d’enfants, et, là aussi, c’est à cause des batteries : celles-ci sont disposées en « T », et se faufilent donc entre le sièges… Ce qui fait que quatre personnes pourront prendre place à bord de la Volt, et pas une de plus ! Mais peu importe l’âge des enfants de votre conquête, tant l’espace à bord est accueillant : 4 grands ados peuvent y rentrer sans problème (testé et approuvé), et les plus petits y seront en sécurité avec des fixations Isofix sur chacun des siège arrière. En ce qui concerne le rangement des doudous, des consoles de jeux, des livres, des MP3 et des CD, il faudra être minutieux et bien organisé car la Volt ne possède que très peu d’espace de rangements (palme d’or à la boîte à gants remplie avec le manuel d’utilisation), là aussi à cause de la batterie entre les sièges… En tout cas, personne ne se plaindra d’être mal assis ou d’avoir mal aux fesses : les sièges sont suffisamment confortables pour endurer de longues distances et la voiture est très confortable, et ce même à basse vitesse. Et si vous voulez expliquer à vos enfants comment fonctionne la voiture, rien de plus simple : il vous suffit d’appuyer sur le bouton orné d’une feuille sur le tableau de bord et un schéma très instructif et pédagogique s’affichera sur le grand écran tactile et montrera en temps réel d’où vient la puissance nécessaire (batteries, générateur, les deux combinés ou récupération d’énergie). Très instructif !

 

-Parisien(ne) ? Vous avez vos chances, il faudra juste faire attention. Je m’explique : comme indiqué plus haut, la voiture ne faisant quasiment aucun bruit (même générateur allumé), il faut rester vigilant face aux piétons et aux vélos et ne pas hésiter à se servir du bruiteur. Reste la visibilité périphérique, ô combien importante dans la capitale. Et là, petite déception : malgré la taille respectable des rétroviseurs, les montants avant et arrière très épais peuvent cacher pas mal de choses, et vous pouvez avoir de (mauvaises) surprises à cause de ça… La visibilité arrière est aussi à revoir, en raison de l’aileron qui coupe la lunette arrière en deux. La caméra de recul (en option) est vivement conseillée… Sinon, bravo aux protections latérales en plastique brut qui évitent de petits désagréments, et je ne tarirai pas d’éloges sur le bonheur que procure le fait de glisser sans aucun bruit dans les rues de la capitale. Autre avantage : cette absence de bruit, couplée à la simplicité des commandes (avancer/freiner) font que tout le stress et toute l’anxiété (voir la colère) créée dans les embouteillages disparaît : c’est extrêmement reposant, et je pense même que les entreprises devraient y penser pour réduire le stress au travail…

 

-Audiophile ? Si vous ne concluez pas, c’est qu’il faut sérieusement revoir vos techniques de séduction. Tout du moins si vous avez pris l’option GPS-Disque dur-Sono Bose (à 1 600 € tout de même). Durant mon essai, j’ai écouté pas mal d’artistes, de Macklemore à David Bowie en passant par Justice et Babyshambles via la radio, mon iPod ou un CD et, à chaque fois, le silence de la voiture, les 7 HP et le caisson de basse ont magnifié les chansons. Un vrai bonheur.

 

-Riche héritier(e) ? Pourquoi pas ! Votre conquête ne se sentira pas dépaysée dans l’habitacle de cette Volt, avec de série sièges et volant cuir, climatisation automatique et sièges chauffants, démarrage sans clé, allumage automatique des feux, prises Aux et USB, Bluetooth… Notre modèle était équipé de quelques extras, comme le GPS, la sono Bose (voir plus haut) et la caméra de recul. Le prix aussi ne la choquera pas… En revanche, vos économies risquent de souffrir si vous n’êtes pas vous même riche héritier(e) puisqu’elle s’affiche à partir de 43 500 €, et même 46 325 € pour la version essayée. Il faut certes y enlever 5 000 € de bonus (qui ramène la note à 38 500 € et 41 350 € dans notre cas) et penser quelques instants à la technologie présente à l’intérieur, mais ça fait réfléchir… Surtout que la Prius Rechargeable, avec ses 5 places et son coffre décent, commence à 37 000 € (32 000 bonus déduit). Rappelons cependant que vous ne parcourrez qu’une vingtaine de kilomètres sur les batteries de la Prius, soit près de 3 fois moins que la Volt, qui se rattrape donc au niveau consommation. Toujours au niveau de l’enquête réalisée par Chevrolet dont je vous parlais plus haut, les propriétaires de Volt ne passeraient à la pompe qu’une fois tous les… 900 miles, soit 1 450 km ! A vous de voir, donc.

En conclusion, vos chances de réussite sont plutôt élevées au volant de cette Chevrolet Volt… Plus sérieusement, j’ai énormément apprécié la conduite de cette voiture, notamment grâce à l’aboutissement de la technologie Voltec. De manière générale, il me semble que cette solution soit la bonne dans la vie d’aujourd’hui : rouler en électrique la semaine pour aller au travail, et pouvoir voyager plus loin si possible sans difficulté. Alors, certes, cette architecture oblige à quelques désagréments au niveau de la vie à bord, mais rappelons que cette voiture étrenne la toute première version de cette technologie… Nul doute que la prochaine version aura droit à des améliorations en termes de compacité, mais aussi en termes de prix ! Espérons que la loi de Moore soit applicable aux voitures de ce genre nouveau…

 

Crédit photos : Jean-Baptiste P. & Ugo Missana

Un grand merci à Chevrolet France pour la mise à disposition de la voiture, au RKC pour la recharge gratuite, à Ugo pour ses superbes photos et à mon ami Laëlien pour la vidéo !