Defender All Terrain Electric.15

Même si l’on sait que la version 90 du Defender devrait terminer sa carrière dans un peu moins de trois années, il n’en est rien pour les versions 110 et 130 qui vont poursuivre sans faille encore quelques longues années. La raison, des capacités en TT incomparables, une allure inimitable, une robustesse à toute épreuve et un capital sympathie pour ne pas dire une cote d’amour toujours au plus haut et que seuls les Wrangler, Classe G et Land Cruiser peuvent partager dans le grand monde des véhicules destinés à s’aventurer hors de l’asphalte.

Aussi Land Rover, suivant la tendance (vous avez dit mode ???), viendra au salon de Genève avec un Defender qui prend l’appellation de « Defender All Terrain Electric Research Vehicle ». Autant dire que nous ne sommes pas encore prêt à voir une telle version de l’increvable 4×4 mais l’idée est lancée et Land travaille sur le sujet puisque 7 véhicules ont été électrifiés pour des longues « batteries » de tests dans toutes les conditions de roulage.
Le projet est mené avec la société Axeone qui s’est chargée de développer des batteries spécifiques pour l’usage du Defender en TT et qui a aussi planché, avec les ingénieurs de Land Rover Advanced Enginering, sur la motorisation électrique.

Exit donc le moteur L4 2.2 diesel de 124 ch, 360 Nm, place à un moteur électrique fort de 70 kW (95 ch), 330 Nm alimenté par des batteries Lithium-ion d’une capacité de 27 kWh. L’ensemble expérimental peut ainsi parcourir 80 km mais Land Rover ne s’attarde pas sur les performances de la bête. On apprend aussi qu’il faut 8 h00 pour recharger les batteries sur une prise de courant standard, 10 h00 avec un chargeur portable ou 4 h00 avec un chargeur rapide d’une capacité de 7 kWh. On apprend aussi que cette motorisation électrique et ses batteries ne grèvent pas trop le poids du 4×4 puisque celui ci ne prend que 110 kg pour atteindre désormais 2165 kg.

Au cahier de charge du Defender Electric, il fallait maintenir la structure existante, conserver les ponts et assurer les même capacités en tout terrain en l’adaptant au système Land Rover Response, ce qui semble se vérifier si l’on en juge par les photos. Pas de précipitation car Land Rover étudie des pistes et ne prépare pas de Defender EV pour l’an prochain mais on reconnaitra ainsi les efforts du constructeur britannique dans le domaine des modes de propulsion. A revoir.

Via Land Rover.