Après un début de petite reprise, le marché automobile français reste à l’image de la situation économique du pays, c’est à dire faible. D’ailleurs si l’on regarde les chiffres, ils sont comparables à ceux, non pas des années 2007/2008 mais à ceux de la fin des nineties.

marché automobile juillet 2014

Ainsi en juillet de cette année, les mises à la route de voitures neuves ont baissé de 4.3% à 143.777 unités . Le marché des VUL, bon indicateur de la santé des entreprise est également en recul de 0.8%.
Sur les sept premiers mois de 2014, il s’est immatriculé sur notre marché national quelques 1.102.529 voitures particulières neuves. Profitant de sa lancée, le  marché tricolore des VP reste en hausse de 1.9 % sur sept mois en données brutes (et +2.6 % en JOC) mais le moral des ménages, celui des chefs d’entreprises et l’ambiance générale étant mauvais, il faudra se méfier des 5 mois à venir et ne pas compter sur le fameux effet « nouveautés du salon de Paris » comme c’était le cas dans le passé.

Du coté des constructeurs hexagonaux, la chute est équivalente à celle du marché et les groupes Renault et PSA ont livré en juillet 78.319 autos soit 3500 unités de moins que l’an passé à la même époque. Renault et Dacia sont plus à la peine en juillet que PSA. Si Peugeot, toujours en forme limite la casse avec un petit -1.8%, Dacia fait le plongeon avec presque -15%. 

CCFA juillet 2014.1

Du coté des marques étrangères, la tendance est la même puisque la moyenne de la baisse des immat’ des différents groupes automobiles est identique à celle des marques françaises avec -4.3% et des livraisons de VN qui sont passées de 68.377 unités en 2013 à 65.458 en juillet 2014.
Les « gadins » de juillet sont à chercher chez Hyundai qui poursuit sa chute avec -46.2%, Alfa Romeo (-16.0%), Toyota (-19.5%) et bien sur Chevrolet qui voit ses livraisons diminuer de 96.2% (2543 autos livrées en 07/2013 et 95 en 07/2014). BMW et Volkswagen sont en très légère baisse avec respectivement -2.2% et -0.7% tout comme Lexus (-2.5%).
Pour les autres marques, le vert est mis avec notamment un joli +31.8% pour Mercedes Benz, un bon +17.6% pour Skoda, un excellent +50% pour Rolls Royce et +14.0% pour Mini qui livre ses premiers modèles Mk3 en ce moment. On n’oubliera pas les +9.5% de Jeep, les +4.7% de Nissan, les +3.0% de Fiat, les +3.3% d’Opel et le retour dans le positif de Ford avec +1.6%. Audi repasse dans le vert avec +0.7% et Seat reste dans le positif avec +2.6%. Les autres marques du groupe Volkswagen (Bentley, Lamborghini et Bugatti font un bond en avant avec +77.8%).
Le carton du mois est à porter au crédit d’Infiniti qui voit ses livraisons augmenter de 235% puisqu’elles passent de 20 à 67 unités.
Sachez enfin que les « petites » marques progressent elles aussi en matière de livraison puisqu’elles croissent de 6.7% et passent 4.531 exemplaires livrés l’an passé à 4.835 en ce mois de juillet 2014.

CCFA juillet 2014.2

Pour ce qui est du Top 100 des ventes sur le marché français, ce sont encore 11 voitures des groupes automobiles qui occupent les onze premières places et elles sont même treize (Duster et 3008) parmi les quinze premières, seules les Golf et Polo viennent « perturber » le classement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un mois de juillet qui fut donc difficile pour le secteur automobile et les deux mois à venir ne s’annoncent guère plus brillants sauf rebond inattendu ce qui semble peu probable au regard de la conjoncture actuelle du pays. Le CCFA annonce une croissance du marché de l’ordre de 2% pour cette année 2014. Il faudra rester prudent face à de telles perspectives et se dire qu’un marché étal entre 2013 et 2014 serait déjà une bonne chose, notamment au regard du revenu des ménages, de l’incertitude de l’avenir et du prix relativement élevé des automobiles (VW et Opel travaillent eux aussi à leur marque d’entrée de gamme pour les prochains mois) qui sont des éléments qui freinent réellement l’achat d’un véhicule automobile.

Via CCFA.