Pas 25.000 ! Pas 30.000 ! Pas 40.000 ! Mais tout de même pas 60.000… Ce sera donc 50.000 Maserati qui seront produites et vendues en 2015. Ainsi en a décidé Sergio Marchionne après les petites querelles de chiffres apparues durant le salon de Genève.

Il y a un mois et demi le patron de la division luxe et sport du groupe Fiat (hors Ferrari), Harald Wester avait annoncé, surement dans un mouvement d’euphorie déraisonnable, que le constructeur au trident allait pouvoir vendre 60.000 véhicules/an dès l’année 2015 mais dans le même temps, des cadre de l’entreprise gardaient raison en annonçant un objectif déjà hyper ambitieux de 40.000 ventes chaque année. L’affaire est officiellement tranchée depuis le milieu de semaine par le patron et ce sera donc 50.000 Maserati qui devront prendre la route chaque année dès 2015. Représentants locaux, syndicaux ont du être content d’apprendre cet objectif qui va permettre de faire tourner le site de Modène , l’usine de Grugliasco et celle de Jefferson Nord aux USA.

Pour parvenir aux 50.000 autos mises à la route chaque année, la constructeur de Bologne compte sur l’arrivée de 3 nouveautés dont nous avons déjà parlé, à savoir la nouvelle Quattroporte, le SUV Kubang et la « petite » Maserati destinée à concurrencer les Serie5, Classe E, A6 ou ATS. A ces modèles s’ajoutent bien évidemment le coupé GranTurismo, le cabriolet GranCabrio.

GranTurismo, Grancabrio et Quattroporte « next gen » resteront produits sur le site de Modène mais la petite Maserati prendra la direction de l’usine ex Bertone de Grugliasco dans laquelle le groupe Fiat dit vouloir un demi milliard d’euros. Par contre les services dédiés au design, à la R&D et à la personnalisation resteront basés dans le site historique de Modène et l’usine de Grugliasco qui sera remise en ordre devrait être uniquement destinée à la production de voitures.

A l’heure où même le très important marché chinois ralentit, où Fiat perd beaucoup de terrain en Europe, où Alfa se meurt un peu partout, on comprend assez mal cet objectif pharaonique sachant qu’une des meilleures années pour Maserati fut 2007 avec une production de quasiment 7500 autos et qu’en 2011 seulement 6159 exemplaires des voitures au trident ont été livrées dans le monde ! A croire que Sergio Marchionne et Dany Bahar ont été formés à la même école… A voir mais  il faudra rester attentif au sujet de cette fabuleuse expansion de Maserati.

En attendant, la Quattroporte 2013, normalement prévue pour une première présentation au Mondial de Paris en octobre, tourne vite et chante bien lors des tests sur le circuit allemand du Nürburgring.

Via Fiat SpA, Maserati, Youtube.