C’est donc le 1er juillet 2011 que le directoire de Daimler Benz prendra une décision au sujet de l’avenir de sa filiale automobile de très grand luxe, Maybach.

L’affaire semble donc aller plus vite que nous ne le pensions et Dieter Zetsche, CEO du groupe industriel a donc pris la décision de régler, dans un sens ou dans l’autre, le sort de la marque allemande de limousine de luxe, concurrente de Bentley et de Rolls Royce. Il faut saoir qu’en 2010, Maybach a produit 200 autos et n’en a vendu que 157. Ainsi plusieurs options sont possibles :

-Mort de Maybach et extinction lente de la marque avec les modèles actuels

-Déplacement de la production chez Aston Martin dans la nouvelle usine de Gaydon. Cette sous traitance aurait le mérite de faire perdurer la marque tout en coûtant nettement moins cher à produire et aiderait Aston Martin à franchir un cap difficile comme c’est actuellement le cas pour cause de mévente de ses voitures. Cette situation laisserait les mains libre à Daimler pour deux options.

-Soit mettre en chantier une nouvelle génération de Maybach sur la base de la future Classe S

-Soit permettre de faire doucement évoluer la gamme actuelle sans que cela coûte trop cher

L’association avec Aston Martin aura l’avantage du coût financier pour Daimler et permettrait à Aston  d’aller mieux tout en permettant ( comme cela est prévu dans le pré accord de 2010 ) au constructeur britannique d’accéder à la banque d’organes mécaniques et aux plateformes Mercedes Benz afin de développer de nouveaux modèles comme par exemple, un nouveau coupé pour remplacer la Vantage ou la DB9 et un SUV pour Lagonda.

Reste maintenant à savoir si dans le cas de cette dernière hypothèse, les clients Aston Martin accepteront de rouler et surtout d’acheter des Mercedes recarrossées ? Une affaire à suivre dans les prochaines semaines car elle concerne l’avenir de deux marques de voitures de luxe.

Via AutomotiveNews.