Mazda profite cette semaine du SEMA Show pour en « remettre » une couche au sujet du nouveau roadster MX-5 en présentant officiellement la Global MX-5 Cup qui se veut être une compétition officielle et mondiale destinée à cultiver et enrichir la passion qui existe depuis un quart de siècle autour de son modèle fétiche.

Mazda MX-5 Cup

La compétition qui débutera avec la saison 2016 est prévue pour être organisée en Amérique du Nord, en Europe et en Asie dans le cadre des différents championnats nationaux ou continenaux. Les épreuves seront laissées à l’initiative et à la gestion de chaque filiale Mazda. Cette nouvelle Global MX-5 Cup se terminera chaque saison lors de la finale internationale sur le circuit californien de Laguna Seca (Monterey) qui est, je le rappelle, la propriété de la firme japonaise.

En guise de récompense, le vainqueur de la GMXC se verra proposé une session d’essai officielle au volant du prototype Mazda SkyActiv qui court depuis cette saison 2014 en championnat d’endurance Américain USCC. En fonction de la qualité de la session d’essai, le pilote pourra (ou pas !) intégrer l’équipe officielle Mazda pour la saison suivante.

Nous en savons encore assez peu au sujet de cette nouvelle formule monotype mais le constructeur explique que les roadsters MX-5 Cup bénéficieront d’une préparation spécifique dédiée à la course. Celle ci portera sur les suspensions, la transmission ainsi que les systèmes de freins et de sécurité afin d’être en phase avec les normes mais aussi les contraintes liées à la compétition et à la FIA. Les roadsters seront vendues aux pilotes ou aux écuries (pro ? semi pro ? amateur ?) prêts à prendre la piste. Toutes les autos seront préparées au même endroit par le même préparateur.

Nous n’en savons pas plus pour l’instant mais le constructeur fait savoir qu’il en dira plus durant l’année prochaine. On espère donc que la Fédé sera partie prenante dans cette nouvelle formule et fera en sorte que les MX-5 de compèt’ viennent poser leurs roues sur un ou des circuits français. A suivre.

Via Mazda. nce