S’il est des nouveautés dont nous nous doutons ou qui n’en sont pas vraiment, il en est également qui suscitent la surprise. Ça a été le cas de cette McLaren Senna GTR Concept que personne n’a vu venir à ce salon de Genève 2018. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un concept mais il préfigure une véritable version non homologuée route de la Senna. Cette série sera limitée à 75 exemplaires.

D’un aspect extérieur, la McLaren Senna GTR est une Senna coursifiée. La marque conserve son point de vue « the form follows function », littéralement traduit par « la forme suit la fonction ». En d’autres termes, peu importe le style, privilège à l’efficacité, point de nombreuses discordes sur la version routière. Concrètement, la voiture possède des voies plus larges et les pièces de carrosseries, en fibre de carbone, ont été fixées de manière à pouvoir être changées facilement lors d’un usage intensif de cette voiture sur circuit. Les roues sont aussi spécifiques à cet usage, sans qu’on n’ait pour le moment plus de détails (jantes en carbone ?).

La lame avant et le diffuseur sont, comme vous pouvez le remarquer, bien plus imposants. Surtout en ce qui concerne le diffuseur qui se détache complètement de la carrosserie. L’aileron est bien évidemment actif. L’ensemble des éléments aérodynamiques permettrait d’atteindre le chiffre symbolique d’une tonne d’appui… Les fenêtres, elles, sont en polyuréthane.

Trois points clés : plus puissante, plus légère, plus d’appui. La base châssis de la McLaren Senna GTR sera la même que la Senna de route. De fait, elle se passe d’arceau car la rigidité de cette base fait qu’elle n’en a pas besoin. Le moteur délivrera au moins 825 chevaux contre 800 chevaux pour la version de route. Son poids devrait, malgré les éléments aérodynamiques supplémentaires, rester aux alentours des 1 198 kilos de la version de route. Seule la boite bénéficie d’un véritable changement puisque l’on parle d’une transmission de course. Le système d’amortissement à double triangulation a bien sûr été revu et la monte pneumatique est confiée à des slicks Pirelli.

A noter que, par concept, McLaren ne présente pas ici la version définitive de sa McLaren Senna GTR. De fait, certains éléments de style, ou devrais-je dire de performance, sont susceptibles d’être modifiés tout comme certains éléments mécaniques. C’est pour autant une version assez proche de ce qui devrait réellement arriver sur circuit et telle que la voient les ingénieurs de la marque.

Le premier contact avec les potentiels propriétaires est fait en ce moment même au salon de Genève 2018. Comme dit précédemment, la production sera limitée à 75 exemplaires et le prix devrait se situer autour des 1,3 millions d’Euros (TVA comprise)

C’est une révélation fortement étonnante de la part de McLaren. En effet, la McLaren Senna avait pour but d’être la voiture la plus rapide possible sur circuit tout en étant homologuée. Les compromis étaient minimaux, même en terme de design, peu importe qu’elle soit jolie ou non. Elle devait simplement être efficace. Partant de ce postulat, l’arrivée d’une version piste, encore plus rapide évidemment, est un choix quelque peu surprenant. Au moins, le design de la McLaren Senna GTR ne devrait pas diviser puisque, uniquement destinée à la piste, ce n’est pas un point primordiale. Quoique…

Source : McLaren