mercedes-benz_a_45_amg.8

A peine la Classe A était-elle arrivée en fanfare sur le marché, que nous découvrions sa déclinaison 4 portes avec la CLA et dans la foulée (avant le GLA qui sera présenté à Shanghaï sous la forme d’un show car), voici la A45 AMG ou la mangeuse de RS3 et M135i sans parler des voitures dont la puissance est comprise entre 250 et 300 ch qui risquent fort d’être oubliées sur le bord de la route.

Esthétiquement la Mercedes Benz A45 AMG est sans surprise puisqu’elle reprend le Pack Exclusif AMG de la A250 Sport. On retrouve une calandre Noir brillant en singularise la face avant de l’auto. On note des inserts noirs sur la jupe avant, les bas de caisses et le diffuseur arrière et un petit monogramme Turbo apposé sur les ailes avant. Laissant entrevoir des gros étriers de frein de couleur rouge, on découvre des jantes alliage AMG 18 pouces multibranches peintes en noir avec rebord de jante brillant. La compacte sportive de Stuttgart chausse du 235/40 R 18 de série (19 pouces en options) La Classe A45 AMG se distingue extérieurement de la A250 Sport essentiellement par sa lame de spoiler avant, ses bas de caisse, ses coques de rétroviseurs noirs et ses sorties d’échappement trapézoïdales (ovales sur A250). L’ensemble est compact, sportif et séduisant pour qui aime le genre « compacte bodybuildée ».

Dans l’habitacle on découvre de beaux sièges sport garnis d’une sellerie mixte cuir/alcantara noir avec surpiqures contrastées rouges, des inserts en fibre de carbone et des pièces en alu ou en laque Piano noir. Le volant sport est lui aussi bi matière et noir avec coutures en fil rouge. L’ensemble rappelle bien sur la A250 Sport tout en y apportant une touche de raffinement supplémentaire, à moins que ça ne soit de sportivité. On appréciera aussi les belles aiguilles rouges du combiné porte instruments et le tachymètre gradué jusqu’à 320 km/h ce qui laisse présager d’un fort beau potentiel.

Mécaniquement, on découvre une sportive motorisée par le bloc moteur essence suralimenté M270 c’est un dire un 2.0 L de nouvelle génération à injection directe suralimenté par un turbocompresseur Twin Scroll qui souffle jusqu’à 1.8 bar de pression. Ce moteur développe la puissance de 360 ch à 6000 trs/min, un couple de 450 Nm disponible entre 2250 et 5000 trs. Ce moteur est associé à la boite de vitesse robotisée à double embrayage AMG SPEEDSHIFT DCT-7 avec commande par palettes au volant. Bien sur la A45 AMG profite de la transmission à 4 roues motrices 4MATIC qui permet, grâce à un différentiel arrière, de modifier électroniquement la répartition de la puissance et du couple du moteur (100/0 à 50/50). En condition de conduite normale, la A45 AMG reste une traction. La boite de vitesse robotisée est associée à un contrôle électronique du mode de fonctionnement de la voiture. Ainsi le conducteur dispose d’un mode Normal, Sport et Race avec Launch Control. L’ESP de la A45 AMG est déconnectable pour les amateurs de conduite sportive.
La voiture est freinée par de beaux disques ventilés et percés de 350 mm x 32 mm à l’avant et pincés par des gros étriers fixes à 4 pistons à l’avant (330 mm x 22 mm avec des étriers à 2 pistons à l’arrière).

La A45 AMG est annoncée pour une Vmax autolimitée est de 250 km/h; il faut à peine 4.6 secondes pour atteindre les 100 km/h pour une consommation mixte comprise entre 6.9 et 7.1 L/100 km et des émissions de CO2 qui vont de 161 à 165 g de CO2/km. Nous sommes dans les chiffres de l’ancienne Audi RS3 340 ch mais avec une consommation inférieure de 22% et des émissions plus basses de 23 à 24%.
Ci dessous les premières images officielles de l’auto en mouvement :

La Classe A45 AMG sera dévoilée à Genève avant l’ouverture des commandes qui devrait avoir lieu dans le courant du mois d’avril. les livraisons sont attendues pour le début de l’été. Nous en apprendrons plus au sujet de cette compacte très agitée au moment de l’ouverture du salon helvétique et ce sera à suivre sur le site.

mercedes-benz_a_45_amg.18

Via Mercedes Benz, Youtube.