… et propose déjà une remise de 3000€ à tous les acheteurs allemands.

Non, la nouvelle Mercedes Benz Classe A ne se vend pas mal (c’est même plutôt le contraire) mais en septembre le marché allemand a plongé de 11% et les constructeurs allemands font désormais comme les autres en Europe, ils remisent fortement sur le prix de leurs autos pour assurer le bon fonctionnement de leur appareil de production et écouler les voitures sur chaîne.

Ainsi c’est officiellement le constructeur de Stuttgart qui ouvre la bal des remises mais il se murmure très fort qu’Audi et BMW ont déjà commencé depuis bien longtemps sur les récentes A3 et Serie1 mais ils ne le diraient pas pour ne pas portée atteinte à leur image. On apprend aussi qu’en septembre, le taux moyen de remise sur le marché automobile allemand s’élevait à 12.2% ce qui est le taux moyen le plus élevé depuis début 2010. Si le marché allemand décroche (1/4 du marché européen), c’est tout le secteur automobile européen qui va réellement souffrir et si l’on jette un oeil sur l’état de l’automobile neuve en Europe en septembre ce sont seulement 1.13 millions de voitures qui ont été vendues sur l’ensemble des marchés de l’Union Européenne soit une baisse globale d’un peu plus de 11%. Ainsi selon l’ACEA le marché automobile européen a officiellement chuté de 7.2% sur les 9 premiers mois de 2012 avec seulement 9.73 millions de voitures neuves mises à la route.

Mais l’organisme officielle et les analystes font remarquer que la chute réelle devrait être bien plus importante s’il n’y avait pas eu le système de soutien artificiel du marché en Allemagne. Ces fausses ventes VN qui donnent des vrais VO « zéro kilomètre » représentent outre Rhin plus de 20% des immatriculations de voitures neuves et devraient approcher en 2012 le million de voitures passer du statut de voiture neuve à celui de voiture d’occasion sans jamais avoir connu le moindre chauffeur ou parcouru le moindre kilomètre en dehors des parcs de stockage.
Pour information, sachez que chez Mercedes Benz cette remise Classe A est équivalente à la remise que propose Renault sur une Megane en Allemagne. Une chose est sure la crise est bien installée et l’Allemagne en découvre les premiers méfaits alors que les italiens et les français sont en plein dedans depuis 18 mois au moins. Et comme chez nous, l’Allemagne devrait connaitre quelques soucis économiques et sociaux dans les prochains mois du fait de la contraction des marchés et des capacités d’achat des clients potentiels. Il y a fort à parier que dans les prochaines semaines, on voit de nouveaux projets automobiles passer à la trappe de la crise économique et financière qui ne s’arrêtera pas demain. Reste une question importante en attente de réponse, la nouvelle Golf connaitra t-elle la même « destinée » ?

Via Autohaus PulsSchlag, Inautonews.