Pas beaucoup plus d’informations qu’il y a quelques jours mais simplement les premières images officielles du G par AMG. Elles sont apparues hier sur le site de Mercedes Benz USA et nous montrent un petit G 63 AMG à moteur V8 5.5 L Biturbo en attendant un peu mieux avec le G 65.

Un pare choc spoiler digne de Gemballa ou Mansory, la nouvelle calandre AMG, des grosses roues en 20 pouces qui cachent bien mal des imposants étriers de freins de couleur rouge, 4 sorties latérales d’échappement, un chassis légèrement surbaissé, des vitres surteintées et voilà vous avez une 4×4 de compèt’ qui pourra si besoin, vous emmener dans des terrains difficiles grâce à ses trois différentiels mais aussi sur l’autoroute (et là attention à la jauge !) ou en soirée huppée. Et sous le capot on retrouve le moteurs des CLS, Classe S ou CL AMG à savoir le moteur 5.5 L fort de 544 ch ) à 5250 trs/min et 760 Nm dès 1750 et jusqu’à 5000 trs. C’est bien sur une BVA7 qui officie sur ce modèle. Bien sur le G intègre tous les derniers raffinements en matière de sécurité et d’aides électroniques à la conduite. Désormais ce ne sont pas moins de 8 airbags qui équipe le 4×4 allemands.

Comme tous les G, le G d’AMG est entièrement construit à la main et notamment dans l’habitacle où la sellerie cuir Designo est cousue par de vrais selliers et où tous les détails sont soignés. On appréciera aussi les inserts en fibre de carbone, les pièces en aluminium ou le nouveau volant bi-matière. Nouveau tableau de bord, écran central tactile 8 pouces avec novel interface COMAND, hifi Harman Kardon avec ampli numérique, système Logic 7 Surround et 11 HP. Mercedes ne communique pas encore sur les performances  ou les consommations de son G 63 AMG mais cela ne saurait tarder. Et pour rappel, sachez qu’il vous en coûtera environ 140.000€ en France pour acquérir un simple G 63 AMG mais si votre affaire, c’est le moteur V12, alors patientez un petit peu pour attendre les détails du G 65 AMG à moteur V12 6.0 L Biturbo de 612 ch et 1000 Nm mais il vous en coûtera le prix de l’exclusivité, c’est à dire presque le double !

Via Mercedes Benz.