C’est mercredi prochain le 22 janvier que la présidente de Mia Electric Michèle Boos doit se rendre au tribunal de commerce de Niort (Deux Sèvres) pour s’expliquer sur les difficultés diverses et variées de l’entreprise de Cerizay.

Mia Electric

L’entreprise peine depuis des mois à payer fournisseurs et salaires malgré l’annonce fait en début d’été 2013 de l’arrivée de plusieurs dizaines de millions d’euros sur les comptes de Mia.

En décembre, une trentaine de salariés sur les 220 que compte la société avaient déposé un référé devant le conseil des prud’hommes de Thouars pour réclamer le paiement de l’intégralité de leurs salaires et primes. Mais visiblement les choses n’avancent pas malgré les annonces faites par la direction de l’entreprise. Ce passage par la case Tribunal de Commerce devrait soit clarifier la situation et permettre le paiement des salaires et des sous traitants, soit peut être entrainer Mia Electric vers une possible mise sous administration judiciaire avant, peut être, une mise en liquidation si aucune solution viable n’est trouvée ou proposée par Michèle Boos.

Via AFP.