micra milan 036

 

A vouloir jouer les icônes mondiales, la Micra 2010 avait perdu en audace et en séduction. La version révélée lundi à Milan sonne comme un désaveu de cette modestie maladroite. Nissan relooke entièrement sa citadine et convie le blogautomobile à la découvrir lors d’un shooting très privé.

Avec un nom finissant en A comme toutes les starlettes délurées de la télé-réalité, la Micra se devait de rester jeune et jolie, pour ne pas dire affriolante ! A 30ans et avec une renommée internationale indiscutable, la citadine japonaise s’est vu offrir un relooking extrême pour corriger la banalité de sa dernière collection présentée en 2010. Finies les rondeurs molles et inexpressives, la nouvelle Micra 2013 entend bien capitaliser sur les succès européens de ses bogosses de grands frères , les intrépides Juke et Qashqai pour revenir en force dans le cœur des femmes. La gent féminine représente 2/3 de ses acheteurs. Ces mêmes jeunes urbaines branchées fondent aujourd’hui pour les Mini, 500 et autres DS3 mais n’ont l’œil séduit que par la version Lolita Lempicka de la petite Nissan. Cette version a représenté jusqu’à 10% des ventes du modèle, un partenariat très réussi ! Le reste des ventes tient à la fidélité importante de certains clients, fidélité à la marque et pour beaucoup à ce modèle en particulier, et au positionnement prix très compétitif de la japonaise qui attire une cible friande d’économie.

Aujourd’hui Nissan entend bien faire ré-entendre sa partition et replacer sa citadine en haut des ventes du segment B en Europe. Après avoir abandonné ses « old ladies » ( Almera et Primera) sur un marché archi dominé par les spécialistes allemands du genre, Nissan a compris qu’en Europe il valait mieux proposer autre chose que ce que les Européens savent très bien faire eux-même. Ainsi sont nés le crossover Qashqai avec le succès qu’on connaît, et plus récemment le Juke. Pour autant, Nissan grand spécialiste du crossover et du 4X4, n’entend pas abandonner sa gamme de « petites » voitures sur le vieux continent. Avant l’arrivée du nouveau Note à l’automne, la Micra inaugure en ce printemps 2013 une toute nouvelle robe redessinée sur le modèle sorti très discrètement en 2010 et qui avait mis fin à la carrière du génial chapeau sur roues, la Micra de 2002.

 

 

micra milan 016

 

C’est en Italie, au studio Baobab à Milan, que j’ai assisté à l’enlèvement des pansements du face lift infligé à la Micra. Opération délicate. L’ambiance est excitante. Il est très tôt ce lundi matin dans le studio milanais. Nous ne sommes que 4 bloggeurs autour du véhicule encore dissimulé sous une bâche bleu électrique. Quatre bloggueurs et une parité parfaite : 2 femmes et 2 hommes. Nous serons les premiers européens à voir et photographier la nouvelle Micra 2013 avant que la presse européenne n’ait toutes les infos dans le courant de la journée. Il faut faire vite, le suspens sera de courte durée. L’ambiance musicale est très girly … ou gay-friendly ! On entend à pleine voix et en boucle les derniers Madonna, Rihanna, Christina … Tiens, encore que des noms en A ! A peine les flashs allumés, la Micra tombe le haut ! Ambiance excitante ? Pas tant que çà. Dans le studio pas beaucoup d’émoi. Le travail de refonte d’un modèle unanimement critiqué pour son manque d’audace et de charisme n’est pas une opération facile. Certes le résultat est loin d’être décevant. Il faut reconnaître que les retouches effectuées insufflent le dynamisme et l’air de famille qui manquait à la Micra de 4ème génération, mais, évidemment le modèle commercialisé entre 2010 et 2013 est facilement reconnaissable sous ces nouvelles coutures.

Nul besoin de s’attarder sur le profil de la nouvelle Micra, il est inchangé, tout juste hérite t-il de nouvelles jantes 16 pouces plus flatteuses. A l’arrière les transformations sont minimes : nouveaux feux à leds, aileron profilé et accès au coffre abaissé. L’essentiel de l’opération de refonte stylistique du modèle a porté sur le minois de la Micra et sur son tableau de bord. A l’avant tout change : pare-chocs, calandre, phares, capot, et tous évoluent vers plus de dynamisme et de qualité perçue. Bizarrement, alors que Nissan vise clairement les femmes, sa citadine star se virilise ! Moins de rondeurs et plus de lignes tendues dans un langage visuel axé sur la puissance, la force et l’agressivité , les nouvelles valeurs féminines ? Globalement la Micra 2013 reprend à son compte certains détails de style des crossover Nissan comme le V chromé soulignant le logo; ils lui permettent une meilleure identification à la marque. A bord, on retrouve les mêmes évolutions et donc le même Knock out des rondeurs face aux lignes tendues. Les aérateurs centraux deviennent rectangulaires, les plastiques s’offrent un grain plus flatteur et les couleurs et matériaux sont enfin en rapport avec notre époque. A croire que sur ce point la Micra de 2010 avait été conceptualisée au début des années 2000 tant elle semblait datée et dépassée dès sa sortie! L’ensemble du mobilier adopte des teintes sombres pour un rendu plus flatteur. Un large écran multimédia est idéalement implanté en haut d’une console centrale laqué noir. Le toucher des nouvelles selleries est des plus agréables. L’ensemble jouit d’une présentation moderne et flatteuse mais peut être un peu trop sérieuse. Dommage que le combiné d’instrumentation sur lequel le regard est le plus souvent posé, hormis la route (!), ne soit pas plus original voire plus qualitatif.

 

Voulant plus que jamais tirer parti de sa côte auprès des femmes avec la Micra, Nissan enfonce le clou avec des accessoires, des technologies et surtout une communication visant à séduire le sexe faible au risque de perdre ses derniers clients mâles qui auront bien de la peine à assumer une voiture qui revendique bec et ongles (!) être une voiture de filles … Le pari est sans doute risqué mais il a le mérite d’être cohérent avec la réalité du produit et de son histoire. Mesdames, Mesdemoiselles c’est donc à vous de juger !