Vous connaissez tous la fameuse Mini E qui est en test chez des utilisateurs particuliers dans plusieurs pays afin d’aider à sa mise au point, d’optimiser ses performances et sa fiabilité mais il semblerait que la Mini E est un point faible et pas négligeable qui plus est !

Pour rappel, la Mini E est donnée pour 150 kW ( 204 ch  ), une Vmax de 152 km/h, 0 à 100 km/h en 8.5 secondes.

…Il semblerait donc que la Mini E ne supporte pas les frimas hivernaux façon grand froid nord américain comme cela se produit depuis quelques semaines aux USA et au Canada. Le froid ambiant ( on parle de – 2° à -15° environ ) aurait une influence néfaste sur l’autonomie des Mini E qui passerait ainsi d’un peu moins de 240 km annoncés à 110-100 km, les batteries semblent aussi moins bien tenir la charge avec le froid, les utilisateurs ont aussi noté de fortes chutes de la puissance disponible enfin il y aurait des soucis permanents de motricité et d’adhérence en comparaison avec ce que l’on constate avec les Mini à moteur thermique .

Des tas de soucis qui ne plaident pas en la faveur de la voiture toute électrique dans les pays ou régions où les hivers sont rigoureux et sur laquelle vont devoir se pencher les ingénieurs de BMW-Mini dans les mois qui viennent. Mais si le phénomène touche les Mini E, elles ne sont pas les seules car il apparait que du coté de Tesla les infos et les soucis sont du même ordre. Certains sites font même état de Mini qui se seraient mises dans le rougue avant 50 km alors que la recharge des batteries était d’au moins 80%…

Alors, soucis propre à Mini, il semble que non mais soucis propre à l’auto électrique oui très probablement. Il reste donc beaucoup de travail aux ingénieurs pour nous proposer du tout électrique avec les mêmes facilités d’utilisation que les moteurs thermiques ou hybrides !

Rien de bien neuf sous le soleil au final quand on connait un peu les lois de l’electricité, de la physique des matériaux …Dire que certains constructeurs, surement plus malins que d’autres refusent le passage, finalement quasi obligatoire pour l’instant, par l’hybridation pour nous annoncer des gammes de 4 ou 5 modèles tout électriques pour 2012 …surement parce qu’ils ont prévu de se passer des marchés nordiques, du marché russe, des marchés d’Europe centrale et de quelques autres encore pour se concentrer sur les « petites » clientèles monégasques, floridiennes, azuréennes ou de l’Adriatique qui, elles seules, pourront utiliser une voiture électrique !

Au final, beaucoup de green washing, de démagogie, de politiquement correct, d’annonces maladroites et désinformatrices pour des choses que l’on connaissait bien avant le regain d’intéret pour la voiture électrique il y a …seulement 2 ans ! Finalement on n’a que très peu avancé, sauf dans la com et dans la démarche « écolo », depuis le temps des 106 et Saxo rochellaises … A méditer .

Via WAshingtonPost, Autoblog.