Cinq ans après l’arrivée de la Pro Cee’d première génération, la nouvelle version de la compacte 3 portes coréenne prend son premier bain de foule au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Comme pour la variante cinq portes, les progrès semblent une nouvelle fois nombreux, tant d’un point de vue technique qu’esthétique.

Kia affirme avoir conçu cette Pro Cee’d spécialement pour les consommateurs européens afin de répondre au mieux à leurs attentes. Visuellement au moins, on est effectivement loin des coréennes d’il y a quelques années et le design s’est sérieusement européanisé, tout en conservant les gènes du constructeur coréen. Semblable à la berline, sans être tout à fait identique, la Pro Cee’d voit sa ligne de toit abaissée de 40 mm afin de gagner en dynamisme. Ses lignes musclées et élancées ainsi que sa surface vitrée réduite lui donnent pas mal d’allure et le constructeur va même jusqu’à la présenter comme un coupé plutôt qu’une simple variante trois portes. A l’avant, le bouclier est spécifique et les phares sont reliés à la calandre par une petite pièce rajoutée, un détail que l’on ne retrouve pas sur la berline mais qui n’est pas sans rappeler une certaine production venue tout droit de Bavière… A l’arrière, les feux offrent une très belle et inédite signature lumineuse, mais l’on pourra peut-être être déçus par un bouclier sans grande finesse, intégrant feux de recul et anti-brouillards.

Avec 4 m31 de long pour 1 m78 de large, la Pro Cee’d conserve les mêmes dimensions que la cinq portes, avec un gabarit comparable à celui d’une Mégane coupé. L’intérieur, proche de celui de la berline, reste sobre avec peu d’artifices pour trahir les ambitions sportives du modèle. La console centrale et le volant sont parés d’un joli placage noir laqué et, si cela ne vous convient pas, vous pourrez opter pour du métal anodisé. A mille lieues des productions coréennes d’il y a quelques années, la qualité marque en tous cas un progrès sensible par rapport à la Cee’d de première génération qui elle même écrasait déjà ses prédécesseurs. Les matériaux employés ne souffrent d’aucune critique et les assemblages sont de très bonne facture. D’un point de vue qualitatif, la Pro Cee’d fait désormais jeu égal avec ses rivales européennes, voire surpasse certaines d’entre elles. Les temps changent, il faudra vous y faire.

 

Les clients français auront le choix entre deux motorisations : le 1,6 l GDi 135 ch et le 1,6 l CRDi 128 ch. Le 1,6 l CRDi est associé à une boite manuelle à six rapports et autorise le 0 à 100 km/h en 11,2 secondes, avec une consommation en cycle mixte annoncée de 4,3 l/100 km. Comme toujours, la consommation annoncée par le constructeur est assez optimiste ; un essai en situation réelle permettra d’obtenir des chiffres plus réalistes. Et puisque cette donnée est à la mode, sachez qu’il rejette 113 g de CO2 par kilomètre, ce qui place la Pro Cee’d diesel dans la tranche neutre sur le nouveau barème du bonus/malus écologique dont Frédéric vous parlait hier. Avec le 1,6 l essence associé à une boite manuelle à six rapports, la Pro Cee’d gagne une seconde au 0 à 100 km/h (10,2 secondes) avec une consommation mixte annoncée de 6,3 l /100 km et un niveau d’émissions de CO2 de 141 g/km. Le 1,6 l GDI sera également proposé avec la nouvelle transmission à double embrayage (DCT) développée en commun par Kia et Hyundai.

Et si ces motorisations vous semblent un peu justes pour un petit coupé comme celui-ci, la rumeur circule selon laquelle une version plus sportive (200 à 220 ch) serait en préparation pour 2013 afin de venir concurrencer les Mégane RS ou autres Golf GTI.

La Kia Pro Cee’d sera disponible en deux niveaux de finition, Dynamic et Sport. L’équipement de série est déjà très complet sur la Dynamic, avec notamment six airbags, ABS, ESP, direction assistée (bref, la base), aide au démarrage en côte (HAC), capteur de pluie, jantes alliage 17″, vitres et rétros électriques, climatisation automatique, régulateur/limiteur de vitesse, radar de recul avec camera, radio CD/MP3 avec prise USB et un bel écran 4,3″, etc. A cet équipement déjà très riche, la finition Sport ajoute des petits plus comme le démarrage sans clé (appelé « Smart Key » chez Kia), le toit ouvrant panoramique, une sellerie cuir et un plus gros écran (7 pouces).

La tarification est la suivante :

– 1,6 essence GDi 135 ch BVM6 Dynamic : 21 390 €

– 1,6 essence GDi 135 ch BVM6 Sport : 23 690 €

– 1,6 essence GDi 135 ch DCT6 Sport : 24 990 €

– 1,6 Diesel CRDi 128 ch BVM6 Dynamic : 23 590 €

– 1,6 Diesel CRDi 128 ch BVM6 Sport : 25 890 €

Comme souvent, les options fonctionnent par Pack. Sur la Dynamic, vous pourrez opter (ou pas) pour le pack SkyDrive incluant GPS avec écran tactile 7″, caméra de recul et toit vitré panoramique, le tout pour 1800 € tout de même. Sur la Sport, le pack proposé s’appelle Pack Ultimate et inclue l’alerte de franchissement de ligne blanche, les projecteurs au Xénon et l’aide au stationnement avant (pack à 500 €).

Fabriquée dans l’usine de Zilina (Slovaquie), la Pro Cee’d, qui bénéficiera toujours de la célèbre garantie Kia de 7 ans ou 150.000 kilomètres sera commercialisée en France à partir du printemps prochain.

Crédits photos : Kia, Ugo Missana, Arnaud L, Gerald D et Eddy P for Blogautomobile