Mercedes va profiter du Mondial au mois d’octobre pour renouveler son crossover de milieu de gamme. Au programme : évolution esthétique en douceur mais fort déploiement technologique.

Après avoir commencé sa carrière sous le nom de Classe M, le GLE en est à sa quatrième génération. Les modifications esthétiques sont assez mesurées : le GLE rentre dans les nouveaux codes stylistiques de la marque à l’étoile en arrondissant un peu ses angles et en modifiant le dessin des optiques pour se rapprocher de ceux de la berline Classe E. A l’arrière, les boucliers enveloppants, intégrants des sorties d’échappement, sont surplombés de feux très effilés, repiqués à la nouvelle CLS. Afin de conserver une identité visuelle qui lui est propre, le nouveau GLE garde son épais montant de custode, important pour dynamiser l’ensemble visuellement. Le nouveau GLE gagne 8 cm d’empattement et en profite pour proposer enfin 7 places, comme ses concurrents Q7 et X5. Le volume de coffre en configuration 5 places est très confortable avec 825 litres, grimpant à 2055 litres banquette rabattue.

Si le dessin extérieur évolue assez peu, il en est tout autrement dans l’habitacle. C’est d’ailleurs une constante pour tous les nouveaux modèles Mercedes. L’instrumentation devient totalement numérique en offrant 2 grandes dalles LCD de 12,3″, à l’instar des Classe E ou S. Le dessin de la planche de bord est par contre distinct, de même que la forme des aérateurs et la console centrale. Comme il se doit, le nouveau GLE intègre toutes les dernières technologies d’aide à la conduite, et y a joute un utile système d’aide à la conduite avec remorque. Ceux qui ont déjà essayé de manœuvrer en marche arrière avec une remorque comprendront.

Mercedes ne proposera le GLE qu’avec une seule motorisation au démarrage : le GLE 450 4Matic, soit un bloc 6 cylindres de 367 ch et 500 Nm de couple, profitant d’une hybridation douce (circuit 48 V et électromoteur de 22 ch venant en complément du bloc thermique, EQ Boost et récupération d’énergie). D’autres déclinaisons moteurs suivront, dont des versions 4 cylindres, V8, hybrides et même diesel. Le GLE 450 dispose d’une boîte de vitesse à 9 rapports 9G Tronic. Le couple est transféré d’un essieux à l’autre dans une proportion de 0 à 100 % suivant les conditions d’adhérence, du moins sur les modèles les plus huppés. En utilisant la combinaison du système 48 volts et d’un nouveau système de suspension pneumatique, le système E-Active Body Control pourra intervenir sur les suspensions pour réduire roulis et tangage et améliorer la tenue de route et le confort.

 

Le GLE est Trump-compatible car fabriqué en Alabama aux Etats-Unis. Après sa première publique au Mondial en octobre, il sera commercialisé début 2019 dans nos contrées, ce qui laissera le temps à Mercedes de présenter une gamme de motorisations plus complète et de définir la grille tarifaire.

Crédits photos : Daimler Benz