_UMP2623-Modifier-logo

Le Mondial de l’Automobile est toujours un moment particulier pour les amateurs de voitures que nous sommes. Il est l’occasion pour nous de découvrir les nouveautés de près (et même de très près !), de revoir des autos que l’on avait plus ou moins oublié au fil des mois et des années tout en profitant d’une atmosphère toute particulière propre au monde de la « bagnole ».

Pour les personnes des médias, les rédacteurs, les essayeurs et bien sur les photographes, le salon de l’automobile de Paris débute deux jours avant l’ouverture des portes au grand public. C’est pour nous l’occasion de profiter dans un certain calme et sans trop de bousculade des belles mécaniques et de pouvoir capturer la force de leurs lignes, leurs nouveaux coloris ou quelques formes surprenantes qui nous étonnent ou nous séduisent.

Italiennes, allemandes, françaises, japonaises, anglaises ou même suédoises ou américaines, elles ont toutes du charme mais aussi la « patte » d’un designer qui a travaillé de très longues heures sur leur apparence qui fera leur succès… ou pas. Au fil des allées de ce Mondial 2014, j’ai découvert avec bonheur ou parfois déception les autos qui seront sur nos routes dans quelques mois et pour quelques années.

Difficile de vous proposer un « J’aime, J’aime pas », et comme ma passion est la photo et les autos, je vous propose en quelques dizaines de clichés photographiques ma vision de cette édition 2014 qui s’annonce agréable sans être un très grand millésime. Dans mes photographies, vous trouverez des autos de toutes les sortes, de tous les genres et toujours sans a priori mais juste pour le plaisir de la mise en valeur de la chose mécanique et technologique. J’ai pris soin de vous sélectionnez des clichés photographiques que j’ai pris plaisir à faire et à fignoler avant de vous les proposer.

_UMP2306-logo

 

N’attendez pas de moi, un essai détaillé et peaufiné à la Jean Baptiste, juste des sensations visuelles, du ressenti et des images qui, je l’espère vous séduiront. Pour la galerie, c’est par là :

Crédits photographiques : Ugo Missana.