Jaguar F-Type SVR - JLR Festival

Vous souvenez-vous de ce week-end béni des dieux, d’octobre dernier : 25° au minimum dans toute la France et un soleil radieux ? Eh bien c’était ce week-end précis qu’avaient choisi les constructeurs Jaguar et Land Rover pour prendre soin de leurs clients ou potentiels acheteurs. Et pas n’importe où ! Sur le mythique Autodrome de Linas-Monthléry. Nous y étions pour vous transporter au cœur de l’évènement !

À 20€ l’entrée, toutes animations et parking compris, et 10€ par accompagnant, le listing était quand même plus que complet. J’ai également pu comprendre que nombreux étaient ceux ayant obtenu une invitation, restez alors aux aguets avec votre concessionnaire pour une prochaine édition. En plus, l’incroyable météo n’aura probablement dissuadé personne de se déplacer. Ainsi, comme au parc d’attractions, il fallait s’armer de patience pour accéder aux animations.

Tous les spectateurs, âgés de plus de 23 ans et détenteurs d’un permis de conduire valide depuis plus de 2 ans pouvaient prendre le volant sur de nombreux ateliers.  Les plus jeunes n’étaient évidemment pas exclus et pouvaient monter en passager.

Pourtant, l’atelier véritablement pris d’assaut ne permettait pas de prendre le volant. Le tour de l’anneau de vitesse ne se faisait qu’en passager, avec aux commandes de très bons pilotes professionnels ! Et c’était peut-être pas plus mal pour profiter du circuit, car ce n’était pas n’importe quelles montures qui se présentaient à nous. Quelques nouvelles Jaguar F-Type étaient là mais surtout des Range Rover SVR et F-Type SVR de 550 et 575 ch. Les voitures partaient généralement par deux, un Range et une F-Type, puis simulaient une petite course entre les deux. Et les pilotes s’y donnaient à cœur joie comme vous pouvez le voir sur les photos.

Pendant ce temps là, une belle surprise s’amusait régulièrement à faire quelques tours de piste à l’attaque : le prototype de la Jaguar XE SV Project 8 dont les premiers modèles de série devraient arriver sur les routes tout début 2018. Malheureusement ni moi, ni le public n’auront pu prendre place à bord. Dommage, j’aurais bien voulu vous emmener avec moi !

Non loin de là des files de Jaguar F-Pace et presque toute la gamme Land Rover, dont le tout nouveau Range Rover Velar, attendaient le public pour partir en balade. En effet, il était possible d’effectuer un essai routier ou tout terrain dans le véhicule de votre choix. D’une durée de 30 minutes environ, tous les conducteurs pouvaient prendre le volant et si besoin, alterner pendant le trajet.

Deux ateliers 4×4 étaient également disponibles au cœur de l’autodrome. Une rampe mettant à l’épreuve les capacités de la gamme Land Rover avec un instructeur aux commandes. Et quelques Discovery vous attendaient pour traverser un tunnel rempli d’eau, avec vous-même derrière le volant cette fois-ci.

Plus loin, les enfants ou adolescents étaient mis à l’honneur avec la possibilité de prendre en main des voitures miniatures et même les vraies voitures avec l’aide d’un instructeur : une belle expérience pour ces conducteurs en herbe !

Enfin, les constructeurs avaient pris soin d’inviter leurs clients collectionneurs et passionnés afin de proposer aux visiteurs une belle rétrospective ou pour découvrir quelques modèles improbables. De mon côté, mon cœur battait pour la mythique Jaguar XJ220…

Avec ce genre d’événement, ouvert à un très large public, on sent que la passion automobile peut prendre n’importe qui. De belles voitures, des sonorités incroyables, des sensations époustouflantes et tout le monde se prend au jeu. Loin d’une France autophobe que l’on entend un peu partout à cause de dirigeants portés sur la répression et la pseudo-lutte contre les moteurs thermiques. Après avoir assisté à deux reprises au Grand Pique-Nique Dacia, dans un tout autre registre, je suis très content de voir naître ce genre d’évènement propre à une marque. Et vous, dîtes-nous pour quelle marque vous seriez friands d’une telle manifestation ? On n’est pas à l’abri qu’elle nous lise ! 😉

Je vous laisse avec toutes les photos :

Crédit photos : Thomas D. (Fast Auto)