Montréal : Verstappen de retour sur la première marche

Comme après chaque défaite depuis près de 2 ans, Max Verstappen a rebondi immédiatement à Montréal. Les derniers à avoir fait chuter le Néerlandais 2 fois de suite, c’est Ferrari. Avec Carlos Sainz puis Charles Leclerc lors des GP de Grande-Bretagne et Autriche 2022.

Pourtant, le weekend canadien n’a pas été un long fleuve tranquille. Max a été devancé pour la 2e fois de suite en qualifications (même s’il a égalé le temps de la pole de George Russell) et en course, les Mercedes et McLaren étaient particulièrement rapides.

A l’issue du GP du Canada, 5 grandes questions peuvent se poser, auxquelles je vais tenter de répondre du mieux possible.

Mercedes est-elle de retour ?

Des essais prometteurs, une pole surprise pour Russell, le premier podium de l’année et également le meilleur résultat de la saison pour Lewis Hamilton. Sur le papier, tout amène à l’optimisme chez les Gris.

Mais les 50 dernières courses incitent à la prudence. Depuis début 2022, les Mercedes ont été capables de coup d’éclat sans lendemains plusieurs fois (les poles sur le Hungaroring, le doublé à Interlagos en 2022, le double podium à Barcelone en 2023, la lutte inachevée à Austin en 2023 et même la 2e place d’Hamilton sur le sprint à Shanghai…)

Toto Wolff a pu envisager la victoire à Montréal, mais la course a été trop brouillonne pour lutter jusqu'au bout
Toto Wolff a pu envisager la victoire à Montréal, mais la course a été trop brouillonne pour lutter jusqu’au bout

La Mercedes peut être rapide, on le voit régulièrement. Le problème des Flèches d’argent, c’est que leur fenêtre d’utilisation optimale est étroite, d’où l’irrégularité chronique. A Montréal, les conditions particulièrement fraîches étaient idéales pour Mercedes, qui les a mises à profit.

Pour viser la victoire, il a cependant manqué 2 ingrédients primordiaux. La monoplace a connu des creux de performances pendant le Grand Prix. Surtout, les 2 pilotes ont commis trop d’erreurs, dans des conditions certes piégeuses, mais leurs concurrents directs ont été plus propres. 

Où en est-on pour 2025 ?

    Après l’annonce des prolongations de Sergio Perez chez Red Bull et de Yuki Tsunoda chez Racing Bulls, et celle du départ d’Esteban Ocon d’Alpine, la grille 2025 prend forme.

    Si le départ d’Hamilton chez Ferrari et la fin de contrat pour plus de la moitié de la grille promettaient de grands chamboulements, il ne devrait finalement pas y avoir d’autres changements dans les écuries de pointe.

    • Encore pas mal d'incertitudes pour les baquets de 2025, même si la majorité des volants les plus prisés sont réservés

    Selon les dernières rumeurs, Carlos Sainz rebondirait chez Williams, tandis qu’Ocon est annoncé chez Haas aux côtés du rookie Oliver Bearman. 

    Il resterait donc 4 inconnues : Mercedes prendra-t-elle le risque de faire monter directement Kimi Antonelli, qui était encore en FRECA il y a quelques mois et sans aucun podium en F2 ? Sauber/Stake/Audi gardera-t-elle Valtteri Bottas ou Zhou Guanyu pour accompagner Nico Hülkenberg ? Qui pour remplacer Ocon ? Jack Doohan semble tenir la corde pour le 2e baquet Alpine. Enfin, Daniel Ricciardo prolongera-t-il chez RB ? Liam Lawson et Isack Hadjar verraient d’un bon œil le départ de l’Australien, mais même dans ce cas, il n’y aura qu’un volant pour 2…

    Verstappen aurait-il pu être battu à Montréal ?

      Max le reconnaît lui-même, il n’était pas le plus rapide sur le circuit Gilles Villeneuve. Comme on l’a vu, les Mercedes étaient très dangereuses dans ces conditions fraîches et humides.

      Mais le principal candidat à la victoire, c’était Lando Norris avec sa McLaren. 3e en début de course, l’Anglais a profité des erreurs de ses adversaires pour prendre la tête de la course et s’échapper. Malheureusement pour lui, la sortie de la Safety Car suite à l’accident de Logan Sargeant est arrivée au plus mauvais moment. Si elle lui avait permis de prendre la tête à Miami, elle l’a cette fois relégué en 3e position. Le timing était mauvais pour McLaren, mais comme l’a reconnu Norris, ils auraient pu anticiper. La sortie de la Safety Car était en effet inévitable même si elle a mis du temps à être annoncée.

      Contrairement à Miami, Lando Norris a cette fois été piégé par le timing de la sortie de la Safety Car
      Contrairement à Miami, Lando Norris a cette fois été piégé par le timing de la sortie de la Safety Car

      Verstappen a ainsi repris la tête, tout en restant sous la menace des McLaren et Mercedes. Si Russell n’a jamais été en mesure de l’attaquer, c’est encore Norris qui a joué les trouble-fêtes en fin de 2e relais. Max et George ont troqué les premiers leurs pneus intermédiaires pour des slicks. Lando a profité de la piste encore humide pour prolonger de 2 tours son relais en pneus intermédiaires. Le pari a presque fonctionné. Mais en ressortant des stands à la lutte avec Verstappen, Norris n’a rien pu faire avec des pneus froids.

      Le coup de poker des Mercedes

      Cette fois, Max était hors de portée… Jusqu’à l’accrochage entre Carlos Sainz et Alex Albon, qui a provoqué la 2e sortie de la Safety Car. Les 2 Mercedes en ont alors profité pour chausser des pneus neufs. Ressorties en 4e et 5e positions derrière les 2 McLaren, elles restaient placées pour la victoire. Mais comme à Singapour dans des circonstances similaires, elles restaient bloquées derrière Norris, s’étant seulement débarrassé d’Oscar Piastri. Ayant creusé un écart de plusieurs secondes, Verstappen n’a pas été inquiété en fin de course.

      Que s’est-il passé pour Ferrari à Montréal ?

        1er et 3e en qualifs et en course à Monaco, 2 éliminations en Q2 et 2 abandons à Montréal… La chute est rude pour la Scuderia. Mais comme pour Mercedes, les raisons de la chute de performance sont principalement circonstancielles. Les conditions étaient trop fraîches pour faire monter les pneus en température.

        Le problème moteur de Charles Leclerc était en revanche complètement indépendant. Mais il est finalement salutaire que tous les problèmes surviennent le même weekend, il ne perd que peu de points… Concernant l’abandon de Carlos Sainz, il est imputable à 100% au pilote espagnol, qui a oublié un des principes de base lors de son tête-à-queue. Si l’erreur de pilotage était facile à faire dans ces conditions piégeuses, c’est le fait d’avoir laissé sa monoplace reculer sur la piste qui a provoqué son abandon, ainsi que celui d’Alex Albon qui n’avait rien demandé… Sainz s’en sort d’ailleurs plutôt bien, aucune enquête n’ayant été ouverte.

        Carlos Sainz était à pied avant la fin de la course après son tête-à-queue et l'accrochage qui en a découlé
        Carlos Sainz n’a pas été à son avantage à Montréal

        Les Championnats sont-ils pliés ?

          Il était prématuré de dire que la première place de Verstappen était menacée après la course monégasque. De même, la soixantaine de points qu’il possède désormais sur Leclerc et Norris reste trop faible pour déboucher le Champagne chez Red Bull, avec encore 15 weekends de course à disputer. Evidemment, le Néerlandais reste le grand favori à sa propre succession.

          A Montréal, Max Verstappen a accru son avance au Championnat avec ce 25-0 face à Charles Leclerc

          Crédits photos : F1.com

          Total
          0
          Shares
          Previous Post

          Toyota Yaris Cross 130 : beaucoup de changements… sous la carrosserie ! (essai)

          Next Post

          Barcelone : le nouveau classique Verstappen-Norris

          Related Posts

          Fatal error: Uncaught RedisException: OOM command not allowed when used memory > 'maxmemory'. in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php:148 Stack trace: #0 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php(148): Redis->setex('w3tc_924257055_...', 3600, 'a:5:{i:404;b:0;...') #1 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(2191): W3TC\Cache_Redis->set('66bf9982d86159f...', Array, 3600, '') #2 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(457): W3TC\PgCache_ContentGrabber->_maybe_save_cached_result('<!doctype html>...', Array, false) #3 [internal function]: W3TC\PgCache_ContentGrabber->ob_callback('<!doctype html>...') #4 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Util_Bus.php(21): call_user_func(Array, '<!doctype html>...') #5 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Generic_Plugin.php(554): W3TC\Util_Bus::do_ob_callbacks(Array, '<!doctype html>...') #6 [internal function]: W3TC\Generic_Plugin->ob_callback('<!doctype html>...', 9) #7 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/functions.php(5420): ob_end_flush() #8 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(324): wp_ob_end_flush_all('') #9 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(348): WP_Hook->apply_filters('', Array) #10 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/plugin.php(517): WP_Hook->do_action(Array) #11 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/load.php(1270): do_action('shutdown') #12 [internal function]: shutdown_action_hook() #13 {main} thrown in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php on line 148