Et surtout homologuée pour le marché européen !

Peut être vous rappelez vous de cette nouvelle automobile et de l’entreprise NanoFlowCell (Liechtenstein) qui étaient présentes au dernier salon de Genève avec une interessante voiture électrique propulsée grâce à un système fait de batteries et de piles à combustible fonctionnant avec de l’eau salée.

Celle que certains voient déjà comme la concurrente européenne de la Tesla Model S (même si la tarification devrait être bien différente) vient donc de franchir un pas supplémentaire avant la commercialisation puisqu’elle vient d’être homologuée et donc autorisée à circuler sur les routes de l’Union Européenne.

Chez Nanoflowcell on se dit très heureux d’avoir franchi ce cap qui permet à la société d’aller en direction du marché et des clients (riches !) à la recherche d’une voiture non polluante, à l’allure singulière, racée et aux performance de premiers plans même si l’homologation limite la Vmax à 300 km/h et annonce une autonomie d’un peu plus de 300 km. Le constructeur annonce sur son site une Vmax de 380 km/h et une autonomie comprise entre 400 et 600 km. Nunzio La Vecchia, le directeur technique de l’entreprise et responsable de la R&D explique que cet agrément européen ouvre un nouveau chapitre dans l’ère des véhicules à énergie propre.

Nanoflowcell Quant-e Sportlimousine spécifications

Un projet désormais sur les rails, reste à voir si désormais l’argent est là pour passer d’un véhicule de salon et d’une homologation à la produiction en petite série. Pour ceux qui auraient manqué la vidéo de promo, la revoilà.

Via Nanoflowcell, Autoexpress, Youtube.