Après les premières photos en fuite sur le net, il est temps de faire plus ample connaissance avec le nouveau Renault Scénic !

renault-scenic-2016-jaune-19

« Une voiture pour les parents toujours amoureux ». C’est par ces mots que Laurens Van Den Acker, responsable du Design Renault, a présenté le nouveau Scénic. Tout est dit : adieu au monospace-bétaillère, bon à emmener les enfants de la maison à l’école, cette nouvelle génération doit désormais faire envie.

Niveau style ? Aucun doute, le contrat est rempli. Ce nouveau Scénic est fidèle au concept R-Space de 2011 et lui reprend quelques éléments de style, comme ce décroché des vitres latérales ou encore la forme des optiques avant. Mais il pique aussi quelques idées aux stars du moment : les SUV. Ainsi, le monospace Renault voit sa garde au sol gagner 4 cm tandis qu’il grandit de 13mm au total. On peut aussi s’intéresser aux énormes jantes de 20 » qui lui donnent un style plus qu’intéressant… Un toit de couleur contrastée est aussi de la partie. A l’arrière, les feux sont un peu plus traditionnels, avec un retour vers l’intérieur du coffre déjà vu sur les Talisman & Mégane.

renault-scenic-2016-jaune-10

C’est dans l’habitacle qu’on se rend compte que le Scénic n’a pas perdu sa fibre familiale. Les connaisseurs de la marque ne seront pas dépaysés, avec un tableau de bord très inspiré de l’Espace et sa fameuse tablette en format portrait. Les concepteurs ont probablement dû se remémorer du Scénic II, puisque la console centrale coulissante est de retour ! En position avancée, elle se fond dans le tableau de bord pour un effet cockpit. Mais, une fois reculée, c’est un espace de rangement supplémentaire qui apparaît…au détriment de l’espace au jambe du passager central arrière.

renault-scenic-2016-jaune-27

Passagers arrières, tiens, parlons-en. Ils vont devoir faire leurs adieux aux trois fauteuils coulissants, puisque c’est une traditionnelle banquette 2/3-1/3 qui fait son apparition. Celle-ci n’est tout de même pas dénuée d’aspects pratiques, puisqu’elle se rabat à plat depuis des tirettes dans le coffre ou même depuis l’écran tactile, encore une fois à la manière du dernier Espace. Les tablettes sur le dossier des sièges AV sont bien évidemment reconduites, tandis que des prises USB font leur apparition pour éviter que les téléphones tombent à plat en plein milieu des transhumances estivales. Côté rangements, la boîte à gants adopte le format « tiroir », le coffre atteint désormais 496 litres, sans compter les trappes de rangements sous le plancher.

Le nouveau Scénic se met également à la page niveau tech. En plus de l’écran tactile déjà cité, le monospace adopte des équipements rares ou inédits dans la catégorie : une vision tête-haute couleur fait son apparition, un freinage d’urgence automatique avec détection des piétons, un régulateur adaptatif ou même un Lane Assist, qui corrigera de lui-même la direction si la voiture mord les lignes blanches. En revanche, le système à 4 roues directrices 4Control n’est pas à l’ordre du jour.

renault-scenic-2016-jaune-25

Niveau motorisations, Renault proposera d’office 4 diesels et 2 essence : dCi 95, 110, 130 & 160 et TCe 115 et 130ch, associés à une BVM6. Seul les dCi 110 & 160 pourront être disponibles avec la boîte à double embrayage EDC. Et, petite première, le diesel de 110 ch pourra être disponible en version hybride ! Mais ce sera un hybride très light, puisque la partie électrique ne sera là que pour assister le diesel : pas de roulage en tout électrique possible.

Si les tarifs ne sont pas encore révélés, nous retrouverons le nouveau Scénic dans les concessions en fin d’année.

Via Renault.