Fiat 500X.20

La voilà enfin cette fameuse Fiat 500X dont on entend parler depuis longtemps et que l’on craignait ne jamais voir arriver sur le marché. Fiat a officiellement présenté ce jeudi, son nouveau SUV/Crossover qui doit participer au développement de la gamme 500 dès le début de l’année 2015.

Durant des mois, nous l’avons observée sous des camouflages divers et variés qui pouvaient laisser présager du pire, nous découvrons finalement une voiture à l’allure plutôt réussie avec des lignes arrondies mais dynamiques et une apparence presque virile ou baroudeuse sur la version 4 roues motrices.
Si l’on comprend bien le discours de Fiat, la firme de Turin veut faire de cette nouveauté une auto multirôle-multisegment qui, avec ses versions d’entrée de gamme pourrait venir suppléer rapidement la Punto Evo qui vient de passer ses 9 ans et commence à accuser le coup face à la concurrence toujours virulente sur le segment B. Cette nouvelle 500X pourrait, du fait de ses dimensions, aller poser ses roues sur le segment C afin de palier à la toute prochaine disparition de la Bravo.

Sergio Marchionne veut faire de cette grande 500 un outil de conquête sur les marchés où elle sera vendue. Joli look, prestations de bon niveau, mécaniques dans le ton doivent participer au changement de l’image de Fiat. Après les 500, 500C, 500L puis maintenant 500X et en attendant d’autres itérations sur le même thème, Fiat semble calquer sa démarche sur celle de Mini et parait chercher le moyen de se départir de son image de généraliste populaire pour pouvoir jouer parmi les premiums. Et là ce n’est pas gagné !

Cousine de la Jeep Renegade, concurrente de la Mini Countryman, la Fiat 500X avance avec une allure sympathique, pleine de bonhomie qui devrait séduire la clientèle des crossovers mais aussi les autres. On note que la face avant est certes dans l’esprit de celui de la 500 mais aussi de la 500L. On remarquera aussi les feux arrières qui ont pris du volume comme c’est le cas chez Mini avec ceux de la Countryman. Selon les versions et les transmissions (trois offres), la Fiat 500 sera légèrement différente d’un modèle à l’autre (NDLA : comparez la version Rouge métallisé et la Beige, la première est plus baroudeuse et la seconde plus urbaine).

Voici donc une Fiat séduisante qui revendique les dimensions suivantes :

L : 4.25 m (version standard) et 4.27 m (version Tout Terrain)
l : 1.80 m
h : 1.60 m (version standard), 1.61 m (version standard avec rails de toit), 1.62 m (version 4RM)

L’habitacle s’inspire de celui de la 500 plus que de celui de la 500L. On y retrouve des courbes, des rondeurs et sur les premières photos une qualité perçue qui semble de bon niveau. La planche de bord semble bien organisée avec un nouveau combiné porte instruments, deux boites à gants superposées et un écran central placé en hauteur pour une meilleure lisibilité et plus d’ergonomie.
Fiat annonce que l’espace à voyager sera personnalisable en sept configurations grâce à l’association de différents tissus, cuirs et couleurs. Des inserts alu ou noirs seront aussi proposés dans le cadre du programme d’individualisation de la 500X. Le crossover pourra s’équiper du système Uconnect avec connectivité Bluetooth, entrée Aux-in, port USB et carte SD et commandes vocales. Le Uconnect sera disponible avec des écrans tactiles en 5 ou 6.5 pouces selon les options choisies. Pour la partie audio, deux ou trois systèmes seront proposés dont une installation hifi haut de gamme Beats Audio qui sera disponible en option.Fiat proposera aussi différents jeux de jantes alu et une gamme d’accessoires spécifiques.

Construite sur la même base que la Jeep Renegade, la Fiat 500X proposera au fil des mois une gamme de motorisations et de transmissions quasi identique à celle de l’américaine. La 500X est motorisée par des blocs essence et diesel de différentes puissances, répartis comme suit au moment de sa mise sur le marché :

-L4 1.4 L Turbo MultiAir II 140 ch
-L4 1.6 L MultiJet II 120 ch
-L4 2.0 L MultiJet II 140 ch

Viendront par la suite le petit L4 1.3 L MultiJet 95 ch, le L4 1.6 L e-torQ 110 ch, le L4 1.4 L  Turbo MultiAir II 170 ch et le L4 2.4 L Tigershark 184 ch. Certaines de ses motorisations ne seront pas proposées sur nos marchés de l’UE; ce devrait être, par exemple, du 2.4 L Tigershark ou du 1.6 L e-torQ.
Ces moteurs pourront être associés (selon les finitions et les puissances) soit à une BVM6, à une boite de type TCT ou à une nouvelle BVA9. La 500X existera en version 2RM, 2RM avec motricité renforcée (Trekking ?) et 4RM.

La 500X au Mondial :

Et en exclu pour vous la première vidéo qui doit nous emmener jusqu’au lancement de la 500X début 2015.

La nouvelle 500X est produite dans l’usine Fiat de Melfi qui vient d’être modernisée afin de fabriquer un véhicule en accord avec les normes du marché, notamment en matière de qualité de la finition. La voiture arrivera sur le marché français début 2015 (la 500X sera disponible dans une centaine de pays et aux USA où elle aura la charge de faire oublier l’échec de la 500L). Les tarifs, équipements et performances détaillées sont à venir.

A revoir dans quelques semaines plus en détail.

Via Fiat, L’Argus, NP, AMP, Youtube.