On se rappelle tous qu’en mars dernier une entreprise allemande avait racheté le mythique circuit de l’Eifel. Hélas, le dossier de l’entreprise Capricorn Automotive GmbH qui s’était engagée à racheter le circuit pour un peu plus de cent millions d’euros n’a pu être finalisé puisque le montage financier et les craintes des banques n’ont pas permis à la transaction d’aboutir.
Et depuis la fin du printemps les administrateurs chargés de trouver un repreneur travaillaient dur pour trouver un nouvel investisseur, de préférence allemand, pour racheter le circuit du Nürburgring.

Le ring sauvé par un russe - nurburgring par systempoison

Suite aux déboires d’oncle Bernie avec la justice allemande, on pouvait aussi oublier l’offre du grand argentier de la F1 en 2013.
Exit Capricorn ! Exit Ecclestone ! L’affaire était encore assez mal engagée et pourtant les administrateurs ont trouvé le sauveur du circuit. Il vient de l’est, de Russie exactement et il s’agit du milliardaire Viktor Kharitonin dont l’immense fortune vient de l’industrie pharmaceutique.

Bloomberg explique donc que Viktor Kharitonin a fait l’acquisition d’une majorité des parts de la société qui gère le Nürburgring. C’est donc un russe et une de ses sociétés qui sont désormais propriétaires du site qui comprend l’actuel circuit de Formule 1 et la célèbre Nordschleife.

Ce rachat devrait permettre de pérenniser l’avenir du circuit mais aussi de permettre au Grand Prix d’Allemagne de se dérouler comme prévu sur le Ring en juillet 2015.

Via Bloomberg, AP.
Crédit photo : SystemPoison.