Opel Adam S.1

Le segment des mini sportives commence à s’agiter et à prendre de l’ampleur. Au départ il y avait les Twingo RS et Abarth 500 mais la petite Renault s’en est allée, laissant seule la sportive italienne. Et depuis quelques mois, les choses semble bouger puisqu’on parle de Twingo GT, Smart Brabus, UP! GT et quelques autres.

Aussi c’est au tour d’Opel d’entrer dans la danse en dévoilant au Mondial de l’automobile la version sportive de la petite Adam. Après l’Adam, l’Adam Rocks, voici l’Adam S.

Nous pensions découvrir une Adam GSI, OPC, SR, GTE et finalement c’est simplement pour Sport. Au final peu importe, si les performances et l’agrément sont là. Esthétiquement l’AdamS reprend l’intégralité de l’Adam S Concept dévoilée en mars dernier à Palexpo et l’ensemble est sympathique, sobrement sportif avec juste ce qu’il faut d’éléments qui montrent que cette Adam n’est pas une Glam’ mais une S. Au chapitre des évolutions, on note l’apparition d’une lèvre de spoiler, de bas de caisse spécifiques et d’un pare choc arrière au dessin modifié plus sportif qui laisse pointer une grosse sortie d’échappement ronde. On notera la présence d’un aileron destiné à favoriser l’appui aérodynamique de la voiture. L’ensemble est complété par quelques logos S.

L’Adam S est posée sur des roues en 18 pouces chaussées en 225/35 R18 (des jantes en 17 pouces sont disponibles sur demande) qui laissent voir des étriers de freins rouges.
La sportive profite d’un chassis sport surbaissé de quelques millimètres et de réglages spécifiques adaptés à al conduite dynamique. Le freinage est lui aussi modifié et optimisé avec des étriers plus puissants, des disques agrandis et c’est l’Opel Performance Center (OPC) qui a eu la charge de sa mise au point.

Opel Adam S.9

L’Opel Adam S est propulsée par le moteur L4 1.4 Turbo Ecotec dans une belle évolution avec système S&S, calage variable des soupapes à l’admission et à l’échappement avec déphaseur sur les deux arbres à cames et turbocompresseur intégré dans le collecteur d’échappement pour plus de compacité et moins de poids. Ce moteur profite aussi d’un bloc en fonte à structure alvéolaire, d’arbres à cames creux et d’une tubulure d’admission en plastique afin de diminuer la masse de l’ensemble propulseur. Il va sans dire que ce bloc moteur suralimenté est conforme aux normes Euro6.

Ce 1400 revendique la puissance de 150 ch et un couple de 220 Nm soit des valeurs légèrement supérieures à celles de l’italienne qui annonce 135 ch et 206 Nm. Ce moteur Ecotec revendique la puissance spécifique de 107.45 ch/L. C’est une BVM6 qui est associée à ce groupe propulseur. L’Adam S revendique une Vmax supérieure à 200 km/h, un 0 à 100 km/h abattu en 8.5 secondes pour une consommation moyenne de 6.4 L/100 km. Là encore, l’Opel est dans les mêmes « cordes » que l’Abarth avec un léger moins en performances pures et un petit mieux en matière de consommation.

L’habitacle se veut sportif, jeune et douillet avec notamment des beaux sièges sport Recaro Performance qui peuvent s’habiller de Morrocana ou de cuir Nappa. Selon Opel, l’habitacle de l’Adam S n’est pas sans rappeler la finition Red’n Roll des versions normales. Un pack optionnel propose de rendre l’ambiance encore plus sportive avec  un volant, un levier de vitesse et une poignée de frein à main habillés de cuir rouge et noir, un éclairage d’ambiance blanc et des compteurs illuminés en rouge. Surtapis assortis siglés Adam S et jeu de clefs spécifiques sont aussi livrés avec l’auto. Les amateurs de course pourront choisir, en option un ciel de pavillon façon drapeau à damiers.

Au chapitre des équipements proposés, on trouve :

-des feux diurnes à leds
-des feux arrières à leds
-une climatisation automatique
-le système d’infotainment IntelliLink avec écran tactiel TFT 7 pouces (système multimédia tournant sous Android)
-Bluetooth avec fonction streaming
-sept haut parleurs
-la navigation est proposée avec l’appli BringGo
-l’intégration des appareils iOS d’Apple avec SIRI EYES FREE et commande vocale
-vitres arrières surteintées

L’Adam S sera proposée avec une dizaine de coloris de carrosserie, 4 couleurs de toit dont le rouge Red’n Roll uniquement disponible sur cette version.

La commercialisation du modèle est attendue pour la fin de l’automne (à un prix pas encore connu) et les premières livraisons se feront au début de l’année 2015. A revoir et surtout à essayer !

Via Opel.