Opel annonçait une révolution de style avec son nouveau concept GT X Experimental. Ce n’est pas tout à fait le cas, mais le futur de la marque semble bien engagé quand même.

Voici le premier concept Opel de sa période PSA. Censé annoncer le nouveau virage du style de la marque au blitz, il est au final assez peu révolutionnaire. Son style de carrosserie tout d’abord : un SUV urbain, électrique qui plus est. Une déclinaison déjà vue à peu près partout chez la concurrence, au risque inévitable de lasser le public (un jour peut être !).

Opel GT

Ensuite, le dessin général est très généreusement repris du joli petit concept GT de 2016. Cette belle étude de coupé sportif compact apportait un joli vent de fraîcheur et de simplicité dans le milieu automobile. La GT X en reprend quelques éléments : le capot nervuré et surtout la ligne de caisse colorée, contournant les surface vitrées. Ce trait de style à lui seul suffit à dynamiser le profil, surtout combiné à deux tons de gris comme sur le coupé. Les ailes arrières sont élargies, les feux reprennent le dessin de ceux d’une Astra, tout cela n’est pas très original, pas plus d’ailleurs que les portes antagonistes ou l’absence de rétroviseur et autres aspérités.

Idem pour l’habitacle. Blanc, épuré, lisse, il est d’une propreté clinique. Petit morceau de bravoure : les sièges sont suspendus, accrochés par un côté sur la console centrale. Cela dégage de l’espace pour les jambes et permet de nettoyer facilement cet espace (ou de ramasser le jouet inévitablement tombé à cet endroit).

Pour trouver de la nouveauté, il suffit de regarder la GT X Experimental dans les yeux. La nouvelle calandre, baptisée “Vizor”, incorpore dorénavant des fines optiques LED sous une vitre en plexiglas fumé. Déclinable en version “électrique” à panneau plein, ou “thermique”, à panneau ajouré, la calandre Vizor est clairement une réussite. Fine et élégante, elle pourra aisément trouver sa place sur les futures Opel, si les hautes instances suivent les designers (s’il vous plaît….). La prochaine Corsa devrait malheureusement faire l’impasse, il faudra donc attendre encore quelques années avant de la retrouver en production.

La motorisation, comme indiqué plus haut, est électrique. Mais Opel ne diffuse aucun détail de puissance ou d’autonomie. Ce n’est pas le plus important pour l’instant. Opel est en convalescence et prépare ses renouvellements de gamme dans le giron de PSA. La Corsa, prévue pour 2020, devrait bénéficier de la plate forme de la future DS3 Crossback, qui existera également en déclinaison électrique. Nous en saurons donc plus logiquement dans le cadre du Mondial de l’auto où la petite DS devrait être présentée.

Crédits photos : Opel